Dernières Infos

Shakespeare en Iran : deux arrestations pour une bande-annonce

AFP
10/09/2018

Deux figures de la scène théâtrale de Téhéran ont été brièvement arrêtées à cause de la bande-annonce d'une pièce de Shakespeare montrant des hommes et des femmes dansant ensemble, a rapporté lundi l'agence semi-officielle iranienne Isna. Maryam Kazemi, metteur en scène de la comédie "Le Songe d'une nuit d'été", et Saïd Assadi, directeur du Théâtre de la Ville de Téhéran, où elle était jouée, ont été arrêtés dimanche sur ordre de l'Autorité judiciaire, a indiqué Isna.

Shahram Karami, chef du département des arts du spectacle au ministère de la Culture et de la Guidance islamique, a indiqué que "le type de musique jouée" dans la bande-annonce ainsi que les "mouvements" des acteurs étaient les raisons invoquées pour leur arrestation, selon l'agence officielle Irna. Lundi soir, M. Karami a annoncé leur libération, indiquant que le ministre de la Culture Abbas Salehi avait intercédé en leur faveur.

Les deux détenus n'ont pas eu à payer la caution, fixée par l'Autorité judiciaire à trois milliards de rials (19.000 euros environ au taux de change du jour sur le marché libre) par personne. Mme Kazemi et M. Assadi avaient été arrêtés après sept soirs de représentation de la pièce au Théâtre de la Ville, l'une des salles les plus célèbres de Téhéran. La dernière, qui devait avoir lieu dimanche, a été annulée. "Le problème était la bande-annonce, pas la pièce elle-même", a précisé M. Karami.

Largement partagée sur les médias sociaux, la bande-annonce de la pièce de théâtre montre des hommes et des femmes dansant ensemble, ce qui est interdit par la loi en vigueur en République islamique d'Iran.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué