Dernières Infos

Espagne : cinq cadavres de migrants repêchés au large des côtes sud

AFP
05/09/2018

Les cadavres de cinq migrants ont été repêchés mercredi au large des côtes du sud de l'Espagne, ont annoncé les services de secours, qui ont aussi secouru près de 500 migrants.

Une porte-parole des services de sauvetage en mer a indiqué à l'AFP que les cinq cadavres (quatre hommes et une femme) ont été repêchés au cours d'une opération visant à secourir une embarcation en difficulté en Méditerranée entre le Maroc et l'Espagne.

Un avion des services de sauvetage en mer avait repéré l'embarcation et lancé un radeau de survie. "La plupart d'entre eux ont réussi à monter sur le radeau, mais cinq d'entre eux non", a déclaré la porte-parole. 103 migrants ont pu être récupérés vivants lors de cette opération.

Dans la même zone ont été secourus 86 migrants à bord de deux embarcations se dirigeant vers le port d'Almeria (sud-est).

309 autres migrants à bord de huit autres embarcations de fortune ont été secourus dans la zone du détroit de Gibraltar.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations, plus de 28.500 migrants sont arrivés par la mer en Espagne depuis le début de l'année, et 313 ont péri en tentant la traversée, soit davantage que pendant toute l'année dernière.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La déception de Berry et le retour du clivage entre 14 et 8 Mars

Billet de Anthony SAMRANI

Silence, on tue !

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants