Liban

Gouvernement : Tout retard entraînera de nouvelles complications, avertit le Hezbollah

Le bloc parlementaire du Hezbollah réuni. Photo ANI

Le bloc parlementaire du Hezbollah a mis en garde hier contre tout retard supplémentaire dans la formation du gouvernement, qui risque d’entraîner « de nouvelles complications », et prévenu qu’il était contre l’adoption de « critères arbitraires » sur la base desquels serait formé le cabinet, attendu depuis trois mois.

« Le bloc a une nouvelle fois insisté sur les conséquences négatives des atermoiements dans la formation du gouvernement et les dégâts que cela provoque pour le Liban et les Libanais », ont affirmé les députés dans un communiqué publié à l’issue de leur réunion hebdomadaire tenue à Haret Hreik, dans la banlieue sud de Beyrouth. « Le Premier ministre désigné est conscient que tout retard risque d’entraîner de nouvelles complications, et surtout s’il s’avère que les critères pris en considération sont arbitraires », ont-ils ajouté.

Le bloc du Hezbollah a appelé le futur gouvernement à « reconsidérer certaines de ses relations régionales et internationales, afin de protéger la souveraineté nationale du Liban et empêcher des infiltrations israéliennes via la normalisation des relations avec certains pays arabes ».Sur le plan intérieur, il a estimé que les opportunités d’investissements dans les ressources hydrauliques et pétrolières exigent la mise sur pied d’un gouvernement d’union nationale disposant de toutes les prérogatives nécessaires à la protection de ces ressources, à l’heure où Israël est en train de voler le pétrole et le gaz du Liban. Les députés ont par ailleurs annoncé avoir préparé une série de propositions de lois sur le contrôle du gaspillage des fonds publics et la lutte contre la corruption qu’ils présenteront au Parlement dans les plus brefs délais.


Le bloc parlementaire du Hezbollah a mis en garde hier contre tout retard supplémentaire dans la formation du gouvernement, qui risque d’entraîner « de nouvelles complications », et prévenu qu’il était contre l’adoption de « critères arbitraires » sur la base desquels serait formé le cabinet, attendu depuis trois mois.

« Le bloc a une nouvelle...

commentaires (0)

Commentaires (0)