X

Diaspora

Les dessous de la grossesse racontés par Chantal Maguin

Vient de paraître

La jeune femme signera son ouvrage le samedi 4 août, à partir de 17h, à la librairie Antoine, Souks de Beyrouth.

Nada MERHI | OLJ
31/07/2018

Elle n’a pas la prétention d’être une écrivaine, mais pour un premier ouvrage, Chantal Ghannam Maguin peut se targuer du succès récolté. Sorti en France le 28 juin, Les dessous de la grossesse, vous auriez pu me le dire !  (éditions La boîte à Pandore) est également en vente en Belgique, au Luxembourg et en Suisse. La jeune femme franco-libanaise signera son ouvrage dans son pays natal le samedi 4 août, à partir de 17h, à la librairie Antoine, Souks de Beyrouth.

L’idée de publier un ouvrage ne lui a jamais effleuré l’esprit, « bien que je sois passionnée d’écriture, d’ailleurs je le fais sur un blog privé », confie à L’Orient-Le Jour cette directrice en marketing d’un groupe français à São Paolo, au Brésil, où elle s’est installée en 2014. Toutefois, « ma première grossesse m’a tellement marquée que j’ai voulu partager ces neuf mois de montagnes russes avec les futures mamans », raconte-t-elle.
En fait, Chantal s’est mariée, il y a trois ans, à l’âge de 28 ans. Elle a rencontré « Honey » sur les bancs de Sciences Po, à Paris. Sa famille s’est installée à Strasbourg en France, alors qu’elle avait 7 ans. « Je suis tombée très vite enceinte, se souvient-elle. J’ai vécu cette expérience sans y être préparée. C’était surprenant. Je passais par des moments de bonheur et par d’autres chargés de doute, de stress et d’anxiété. Tout le monde s’empressait de donner son avis et de prodiguer des conseils, mais chaque cas est unique. »


Revivre les montagnes russes
À l’instar de toutes les futures mamans, Chantal s’est rabattue sur toutes sortes de bouquins qu’elle trouvait ainsi que sur des forums dédiés aux femmes enceintes sur la toile. « Or les livres qui existent sur le marché sont soit trop médicaux avec une tonalité rigoureuse, soit à connotation psychologique écrits sur un ton sérieux, avance-t-elle. Mon idée était de raconter cette expérience sur un ton drôle, en donnant aux futures mamans des conseils et quelques astuces basés sur mon expérience personnelle. »

Aussi, tout au long de cet ouvrage épais de près de 190 pages, Chantal s’étale, non sans humour, sur toutes les phases de sa grossesse, allant de la période préconception jusqu’au moment de tenir Snoopy, sa fille, dans ses bras, en passant par les tests de grossesse, la première visite chez Chouquette, la gynécologue, les différentes échographies effectuées, l’annonce de la nouvelle aux parents et amis, la liste des interdits, les changements physiques et psychiques selon les différents trimestres de la grossesse, les sautes d’humeur, la découverte du sexe du bébé, le choix du prénom, la préparation de la chambre et des affaires du bébé, les commentaires de l’entourage, le dernier mois de la gestation, l’accouchement…
L’auteure prévoit aussi, à la fin de son ouvrage, des fiches pratiques susceptibles de « sauver la vie de la future maman » : les échographies morphologiques, les achats pour le bébé, la valise de maternité, l’accouchement par voie basse ou césarienne, ainsi qu’un lexique du vocabulaire spécifique à cette phase.
« J’ai voulu raconter la vraie vie, du moins telle que je l’ai vécue, pour faciliter l’expérience aux jeunes mamans, avance Chantal. J’ai aussi voulu que ce récit soit plutôt ancré dans la vie moderne et la vie réelle. Donc, après la naissance de mon aînée, Inès, j’ai fait cet effort de me rappeler du moindre détail de ces neuf mois qui s’étaient écoulés et de les rassembler dans ce livre. »

Depuis, Chantal a eu une seconde fille, Bruna, aujourd’hui âgée de quatre mois. « Ma première grossesse était semblable à un saut dans l’inconnu, même si je voulais l’enfant, constate-t-elle. Avec Bruna, j’ai vécu la grossesse différemment. J’étais mieux préparée. » Et la jeune femme d’insister : « La grossesse est une longue route, mais il ne faut pas oublier que le plus beau cadeau qu’on puisse avoir reste celui de tenir son enfant dans les bras. Lorsque je l’ai fait, j’ai vite oublié le stress et l’angoisse ressentis durant ma grossesse. Je voulais revivre les montagnes russes pendant neuf mois encore. Et puis, le fait d’être à deux durant cette période renforce le couple et l’aide à être prêt à cette nouvelle étape de sa vie. »
A-t-elle d’autres projets d’écriture? « Il faudrait que je trouve un sujet qui me passionne et qui me tienne à cœur parce que, en écrivant, c’est une partie de moi que je partage avec le lecteur. »

Cette page est réalisée en collaboration avec l’Association RJLiban.  E-mail : monde@rjliban.com – www.rjliban.com

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Guerre du Yémen : ce qu’en dit un houthi de passage au Liban...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Visconti et les lahem baajine

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué