Culture

Peintre et fétichiste du papier

OLJ
16/07/2018

Né en 1974, à Beyrouth, Saïd Baalbaki vit à Berlin depuis une quinzaine d’années. Il a d’abord étudié la peinture à l’institut des beaux-arts de l’Université libanaise avant de suivre une formation de quelques mois à Darat al-Funun, l’académie de Marwan Kassab-Bachi à Amman. Encouragé par ce dernier, il poursuit ses études de peinture à l’Université des arts de Berlin. Il suit notamment les prestigieux cours de Burkhard Held. En 2005, son travail a été récompensé du prix des présidents de l’université des beaux-arts de Berlin. Saïd Baalbaki expose à Berlin, Londres, New York et Beyrouth. Passionné de livres d’artiste, de gravures, ce « fétichiste du papier », comme il se plaît à se définir, aime aussi beaucoup la recherche et le travail de documentation. Quitte à mettre de temps à autre sa production picturale en jachère pour explorer les univers et les courants des artistes qui l’ont précédé.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué