Dernières Infos

Poutine s'est entretenu avec Assad à Sotchi en Russie

AFP
17/05/2018

Le président russe Vladimir Poutine a félicité jeudi son homologue et allié syrien Bachar el-Assad pour ses succès contre "les groupes terroristes", lors d'une rencontre à Sotchi, dans le sud de la Russie, a annoncé le Kremlin.

"Aujourd'hui, le président Poutine a eu des entretiens avec le président syrien Bachar el-Assad, qui s'est rendu à Sotchi pour une visite de travail", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Les deux dirigeants s'étaient rencontrés pour la dernière fois le 11 décembre sur la base russe de Hmeimim en Syrie, lorsque M. Poutine avait ordonné le retrait d'une partie du contingent militaire russe du pays. Ils s'étaient également entretenus fin novembre, déjà à Sotchi.

Selon le Kremlin, M. Poutine a félicité le président syrien des "succès de l'armée gouvernementale syrienne dans la lutte contre les groupes terroristes" et a souligné "la nécessité de créer des conditions supplémentaires pour la reprise du processus politique à grande échelle".

M. Assad a pour sa part déclaré que "la stabilité en Syrie s'améliorait et que cela ouvrait la porte au processus politique", selon la même source.

Selon M. Peskov, Bachar el-Assad a décidé suite à cette rencontre de choisir des émissaires en vue de la "formation d'un comité constitutionnel qui devra travailler sur la loi fondamentale en Syrie" et qui "seront envoyés à l'ONU".

La Russie intervient en Syrie aux côtés des forces de son allié Bachar el-Assad depuis septembre 2015, implication qui a permis à l'armée gouvernementale de reconquérir la plus grande partie de son territoire.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour le courant du Futur, une restructuration...et des changements

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué