Agenda

Hassan Moucharrafieh, précurseur du développement des statistiques nationales

Hommage
24/04/2018

Professeur de sciences physiques, doyen de la faculté des sciences de l’Université libanaise, pilier des sciences et de la recherche au Liban, Hassan Moucharrafieh a aussi été le promoteur de l’introduction de l’esprit scientifique dans la gestion des affaires publiques. Ministre du Plan dans le premier gouvernement de Sleiman Frangié en 1972, gouvernement dit des jeunes, il s’est tout particulièrement intéressé au développement des statistiques nationales qui devraient guider l’action des pouvoirs publics dans les domaines économique et social. Il a voulu aussi donner plus de visibilité à la statistique auprès de l’opinion publique.
Sa première réalisation fut de doter la Direction centrale de la statistique des moyens matériels indispensables au dépouillement et à l’analyse de la première enquête d’envergure sur la population libanaise résidente (appelée « Enquête par sondage sur la population active ») réalisée vers la fin de l’année 1970, conscient du fait que les données sur la population dans toutes ses dimensions étaient indispensables pour l’élaboration des politiques de développement.
Sa seconde réalisation fut la publication du nouvel indice des prix à la consommation que la jeune Direction de la statistique avait commencé à calculer à partir de 1967 sur la base d’une enquête sur le panier de la ménagère. Les gouvernements précédents n’avaient pas autorisé la publication de cet indice de peur de réveiller les revendications salariales que l’État ne voulait pas affronter. Ceci a eu pour effet au contraire d’amplifier ces revendications, les syndicats avançant des chiffres exagérés sur la hausse du coût de la vie. Avant d’autoriser la publication du nouvel indice, Hassan Moucharrafieh convoque les syndicats des travailleurs et des patrons à une conférence au cours de laquelle est exposée en détail la méthode utilisée pour le calcul de l’indice. L’indice des prix sera désormais publié mensuellement et aucune partie ne le contestera.
Hassan Moucharrafieh, qui a à son actif la réforme de l’Université libanaise, a voulu aussi réformer la Direction de la statistique pour la rendre plus souple et plus efficace. Il invite à cet effet Jean Ripert, directeur de l’Institut français de la statistique et des études économiques (Insee), à venir passer quelques jours au Liban pour le consulter sur un tel projet et profiter ainsi de l’expérience de l’Insee qui est considéré comme étant, avec la Statistique Canada, un des meilleurs au monde. Malheureusement, le gouvernement changera avant qu’il ne puisse réaliser ce projet, mais les idées débattues sous son mandat seront retenues lors de la création de la nouvelle Administration centrale de la statistique après la suppression du ministère du Plan en 1977.

Ex-directeur général de l’Administration centrale de la statistique

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants