X

Sport

Le Ahed conserve sa couronne, la sixième de son histoire

Football – Championnat du Liban


Tony Hayek | OLJ
04/04/2018 | 00h00

Sans surprise, le Ahed a remporté ce week-end le championnat du Liban de football pour la seconde année consécutive et pour la sixième fois de son histoire. Un exploit d’autant plus remarquable que la totalité de ces sacres a été acquise lors des onze dernières saisons par les jaunes, qui n’auront donc laissé que les miettes pendant cette décennie à leurs rivaux.
Autre fait qui mérite d’être souligné, les désormais double tenants du titre n’auront perdu aucune rencontre lors des vingt et un matches déjà disputés pendant cette saison 2017-2018, en attendant le choc de la dernière journée contre leur dauphin, Nejmeh, prévu le 15 avril. Une confrontation qui comptera finalement pour du beurre, car, fort de son avance de quatre points, le Ahed ne peut plus être rejoint au classement quel que soit le score de cette rencontre.
Le sacre du Ahed est donc intervenu officiellement lors de la vingt et unième et avant dernière journée disputée le week-end dernier, à l’issue d’une victoire ô combien symbolique face à Ansar, détenteur du record des victoires en championnat avec 13 titres à son actif. La victoire du Ahed ne fut pas facile, loin de là, face à des verts qui jouaient en toute décontraction, n’ayant de toute façon rien à perdre, ni à gagner d’ailleurs, du résultat du match. Tout le contraire de leurs homologues du Ahed, qui semblaient tétanisés par l’enjeu, mais voulaient la victoire à tout prix pour éviter d’avoir à jouer toute leur saison lors du dernier match face au Nejmeh. À vouloir trop bien faire, les attaquants du Ahed, crispés et brouillons, rataient tout ce qu’ils entreprenaient et ne devaient leur salut qu’à l’expulsion du défenseur Ali Atat juste avant la pause. Une exclusion qui laissait des boulevards dans la défense des verts et dont en profitait finalement Samir Ayass pour marquer le but de la délivrance d’un coup de tête imparable à la 86e minute.
Si le titre est déjà joué, la lutte pour la relégation fait encore rage, même si la défaite d’Islah dans le derby du Sud contre Tadamoun Tyr a condamné l’équipe de Bourj-Chamali à redescendre à l’étage inférieur, une saison après son accession parmi l’élite.
Rien n’est joué par contre pour l’autre place dans l’élite qui se jouera entre le Nabi Chit et Chabab al-Arabi ; ce dernier a su retourner la situation et s’éloigner de la zone rouge pour la première fois depuis le début de la saison, suite à son succès sur son concurrent direct, Nabi Chit (0-1), lors du choc qui a opposé les deux équipes samedi sur le stade de ce dernier dans la région de la Bekaa. Chabab n’est pas encore sauvé, mais il a le mérite de tenir désormais son destin entre ses mains, à la faveur d’une meilleure différence de buts que son concurrent (-14 contre -18), avant la dernière journée prévue dans deux semaines, au cours de laquelle Nabi Chit se déplacera à Tyr pour y affronter la lanterne rouge alors que Chabab al-Arabi ira à Tripoli affronter l’équipe locale, le TSC.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Guerre du Yémen : ce qu’en dit un houthi de passage au Liban...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Visconti et les lahem baajine

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué