Dernières Infos

Syrie: l'armée turque installe un nouveau poste d'observation à Idleb

AFP
15/02/2018

L'armée turque a entamé jeudi l'installation d'un nouveau poste d'observation dans la province syrienne d'Idleb (nord-ouest), dans le cadre d'efforts visant à réduire les violences en Syrie, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu.

Selon Anadolu, un convoi militaire turc est entré en Syrie mercredi soir et a été déployé à Maaret al-Numan, dans le sud-est de la zone dite de "désescalade" d'Idleb, pour installer ce nouveau poste d'observation.
La province rebelle d'Idleb est la dernière à échapper entièrement au contrôle de Damas. Elle est actuellement dominée par Hayat Tahrir al-Cham, groupe jihadiste dominé par l'ex-branche locale d'Al-Qaïda, ainsi que par plusieurs groupes rebelles.

Lors de pourparlers à Astana l'année dernière, la Turquie, soutien des rebelles syriens, et l'Iran et la Russie, alliés du régime, s'étaient mis d'accord sur la création de ces zones de "désescalade" censées contribuer à réduire les violences en Syrie, pays déchiré par un conflit depuis 2011.
Le nouveau poste d'observation se situe à environ 70 kilomètres de la frontière turque, précise Anadolu, et à environ 10 kilomètres de là où se trouvent des membres de l'armée de Bachar el-Assad ainsi que des groupes armés soutenus par l'Iran.

Le nouveau déploiement turc survient alors que les forces du régime syrien, soutenues par Moscou, mènent une vaste offensive depuis fin décembre dans la province d'Idleb.

La Turquie et la Russie se sont mutuellement mis en garde récemment, la première pour dénoncer les bombardements du régime syrien, et la seconde pour demander à l'armée turque de mieux contrôler les rebelles qu'elle soutient à Idleb.

Cinq postes d'observation turcs ont déjà été établis à Idleb en application de l'accord d'Astana, selon un communiqué de l'armée turque publié lundi, dont le premier en octobre dernier, et deux en février.
Un soldat turc avait été tué et cinq autres blessés dans un tir de roquette et de mortier lors de la mise en place de l'un de ces postes d'observation début février.

L'annonce de l'armée survient au 27e jour d'une offensive lancée par Ankara dans l'enclave kurde syrienne d'Afrine, voisine d'Idleb, contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) qualifiée de "terroriste" par la Turquie mais alliée des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué