Dernières Infos

La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydrocarbures

AFP
13/02/2018

La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter de nouveaux, a indiqué mardi le ministre de l'Energie russe Alexandre Novak.

"Nous avons signé une feuille de route, non seulement dans le domaine de l'électricité, mais aussi du pétrole et du gaz, portant sur la restauration des gisements et le développement de nouveaux gisements", a déclaré le ministre, cité par les agences russes, refusant de nommer les entreprises russes potentiellement concernées.

Principal allié du régime syrien qu'il a aidé à remporter de nombreuses batailles contre rebelles et jihadistes, Moscou devrait rafler la part du lion dans le processus de reconstruction du pays ravagé.
La Russie et la Syrie ont signé fin janvier une feuille de route pour coopérer dans le secteur de l'énergie.

La semaine dernière, un deuxième document portant sur "la mise en oeuvre progressive de projets stratégiquement importants pour la réhabilitation, la modernisation et la construction de nouvelles installations énergétiques en Syrie" a été signé, avait précisé le ministère de l'Energie dans un communiqué publié sur son site.
"Nous attachons une grande importance à la restauration de l'économie syrienne, en particulier le secteur pétrolier et gazier, qui contribuera certainement à la normalisation de la situation économique et sociale dans le pays", avait alors déclaré Alexandre Novak.

Mi-décembre 2017, une délégation russe composée d'hommes politiques et d'entreprises s'est rendue à Damas pour évoquer avec le président syrien Assad les investissements et la reconstruction, évoquant "de grands projets économiques", portant entre autres sur "le pétrole, le gaz, le phosphate, l'électricité et les industries pétrochimiques", le transport et le commerce.
"La Syrie, c'est un pays aux richesses illimitées. Les compagnies russes ont le droit moral de développer ici des projets économiques d'ampleur", avait déclaré le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine, à la tête de cette délégation.

La Russie est intervenue militairement en Syrie en septembre 2015 en soutien à l'armée de Bachar el-Assad. En décembre, Vladimir Poutine a ordonné le retrait partiel de ses troupes de Syrie, estimant "accomplie" la mission de l'armée russe.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué