X

Dernières Infos

En Israël, un responsable US promet de continuer à soutenir l'armée libanaise

Lors d'une conférence, David Satterfield, secrétaire d'État adjoint par intérim et ancien ambassadeur des États-Unis au Liban affirme que son pays continuera à soutenir l'armée libanaise.


OLJ
31/01/2018

Un responsable américain a affirmé mercredi que les États-Unis continueraient à soutenir l'armée libanaise, estimant qu'elle était la force capable de faire contrepoids au Hezbollah, même si Israël affirme qu'il ne fera pas de distinction entre en cas de future guerre, a rapporté l'agence Reuters.

"Nous poursuivrons nos efforts pour soutenir les institutions légitimes de sécurité au Liban, telle que l'armée libanaise, qui est la seule force légitime au Liban", a déclaré le secrétaire d'État adjoint par intérim pour les Affaires du Proche-Orient, David Satterfield, lors d'une conférence organisée par le think-tank de l'Université de Tel Aviv.

M. Satterfield, ancien ambassadeur des États-Unis au Liban de 1998 à 2001, a affirmé que l'armée libanaise "pourrait contrebalancer la volonté du Hezbollah d'étendre son influence ainsi que celle de l'Iran au Liban".

S'exprimant trois heures plus tard lors de la même conférence, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a réitéré sa position selon laquelle l'armée libanaise est liée au Hezbollah. "En ce qui me concerne, tout le Liban - l'armée libanaise et le Liban- n'est pas différent du Hezbollah", a déclaré M. Lieberman. "Ils font partie du Hezbollah et ils vont tous payer le prix fort" pour toute attaque contre Israël.

M. Lieberman avait déjà prévenu en octobre 2016 que dans le cas d'une nouvelle guerre à la frontière nord d'Israël, son pays ferait face à "un seul front" englobant le Liban et la Syrie. Le ministre avait également estimé que l'armée libanaise avait perdu son indépendance vis-à-vis du Hezbollah.

L'armée libanaise n'a pas pris part à la guerre de 2006 entre le Hezbollah et Israël, qui a fait environ 1 200 morts du côté libanais et 158 tués israéliens. Depuis, elle a reçu plus de 1,5 milliard de dollars d'aide militaire des États-Unis et, au cours des sept dernières années, elle a bénéficié de la formation et du soutien des forces spéciales américaines, rappelle Reuters.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué