X

Dernières Infos

Statut de Jérusalem : Nasrallah dénonce une "nouvelle déclaration Balfour"

Liban
OLJ
07/12/2017

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a dénoncé jeudi la reconnaissance officielle de Jérusalem comme capitale d'Israël par le président Donald Trump mercredi, estimant qu'il s'agit d'une seconde "nouvelle déclaration Balfour".

"Nous sommes en présence d'une nouvelle déclaration Balfour, alors que nous avons commémoré le centenaire de la déclaration en question, il y a moins d'un an", a dénoncé le leader chiite, lors d'un discours télévisé retransmis en direct.

La déclaration Balfour a préfiguré la création de l'État d'Israël. Pour les Palestiniens, cette déclaration a porté en germe la nakba (catastrophe) que représente pour eux la proclamation de l'État hébreu en 1948, marquée par la fuite ou l'expulsion de 750 000 d'entre eux et suivie par 70 ans de conflit israélo-palestinien.

"Une fois que nous aurons réalisé les dangers des répercussions de la décision (de Trump), nous allons agir et ne pas écouter les voix qui diront que ce qui s'est passé est insignifiant", a affirmé le chef du Hezbollah Pour lui, les Etats-Unis "ne respectent ni les lois internationales, ni les conventions, ni les textes qu'ils ont eux-mêmes signés. Ils font fi de ce que les Etats arabes, européens, la Russie, le Canada, ou les autres pays leur disent." "Il n'y a plus d'obstacles devant le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu", a-t-il regretté.

 

La décision annoncée mercredi par Donald Trump de reconnaître "officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël" et de transférer l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers cette ville a suscité une vague de condamnations à travers le monde, à l'exception d'Israël.

Plus tôt dans la journée, le groupe du Hezbollah avait qualifié la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël d'agression contre la Palestine et affirmé que seule la résistance permettrait au peuple palestinien de recouvrer ses droits. Le mouvement appelle "les Palestiniens, les Arabes et les musulmans (...) à se mobiliser rapidement et efficacement", avait déclaré le député Hassan Fadlallah dans une allocution télévisée.


Al-Akhbar, quotidien libanais proche du Hezbollah, avait donné le ton dès jeudi matin en titrant "Mort à l'Amérique". Al-Akhbar qualifie Donald Trump de "Nouveau Balfour de l'Amérique", en référence à la déclaration Balfour, par laquelle le Royaume-Uni évoquait il y a un siècle l'établissement d'un Foyer national juif au Proche-Orient. "Aujourd'hui en Palestine, il y a une résistance capable, autonome, qui possède des milliers de roquettes qui peuvent frapper Tel Aviv", écrit le journal.
Dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée, des milliers de manifestants ont répondu à l'appel du Hamas à une "nouvelle intifada". Au moins dix-sept d'entre eux ont été blessés dans des heurts avec l'arme israélienne.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Émilie SUEUR

La double peine des Syriennes

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.