Dernières Infos

Yémen : l'ONU veut une "trêve" humanitaire

AFP
05/12/2017

L'ONU a appelé mardi les différents acteurs du conflit yéménite à décider d'une "trêve" humanitaire pour venir en aide à la population dans la capitale yéménite, Sanaa.

"J'ai envoyé un message hier (lundi) pour demander une trêve, une pause humanitaire, (...) afin que les personnes puissent aller dans les hôpitaux (...) ou trouver de l'eau et de la nourriture", a déclaré aux médias à Genève le coordonnateur humanitaire de l'ONU pour le Yémen, Jamie McGoldrick, par téléconférence. Il a expliqué que le personnel de l'ONU avait dû rester dans l'enceinte des Nations unies en raison des violences et avait été dans l'"incapacité" de venir en aide à la population pendant ces cinq derniers jours.

"Nous n'avons pu assister les gens pendant ces derniers jours en raison des raids aériens, des combats, et nos activités visant à sauver des vies ont été bloquées", a expliqué M. McGoldrick, précisant que du matériel médical avait pu toutefois être envoyé dans les hôpitaux et cliniques pour soigner les blessés. Mais "nous avons entendu que beaucoup de personnes blessées n'avaient pu se rendre dans les hôpitaux" en raison de l'insécurité et des ambulances ont été la cible de tirs, a-t-il déploré. "Maintenant l'incertitude continue (...). Nous ne savons pas si nous pouvons démarrer nos opérations ou s'il faut attendre", a-t-il dit.

La guerre au Yémen a pris un nouveau tournant ces derniers jours. Après trois ans de coopération contre la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh - tué lundi - et les rebelles chiites Houthis se sont affrontés la semaine dernière dans la capitale, qu'ils contrôlent conjointement. Avant sa mort, M. Saleh avait offert à l'Arabie saoudite de "tourner la page" en échange d'une levée du blocus imposé par Riyad, qui étrangle le pays.

Le Yémen est aujourd'hui confronté à la "pire crise humanitaire du monde" selon l'ONU.

M. McGoldrick a annoncé qu'une équipe de l'ONU allait "très bientôt" se rendre à Riyad pour discuter avec les autorités saoudiennes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.