X

Sport

Safa conserve son leadership à l’issue d’une journée pauvre en buts

Football – Championnat du Liban
Tony Hayek | OLJ
22/11/2017 | 00h00

Une journée à oublier... Pour son retour sur le devant de la scène footballistique locale, après la pause d'une dizaine de jours imposée par la FIFA et réservée aux matches des sélections nationales, le championnat du Liban de première division a repris le week-end dernier avec au programme les six rencontres comptant pour la huitième journée, qui n'ont finalement généré que... sept buts au total, soit une moyenne d'à peine un but par match.

Le Nejmeh, qui profitait du retour de ses supporters dans les gradins après les quatre rencontres à huis clos infligées par la Fédération libanaise, s'est incliné à la surprise générale à domicile, sur le terrain de la Cité sportive Camille Chamoun, face au Salam Zghorta (1-2). Hassan Maatouk, joueur indispensable du Nejmeh par excellence et passage obligé de tous les ballons qui transitent vers l'attaque, ouvrait la marque à la 23e minute, mais les visiteurs profitaient de la fébrilité de la défense adverse pour égaliser grâce à Omar Zeineddine (45e), avant que le Mauritanien Mamadou Niass n'offre la victoire, à un quart d'heure de la fin (76e), à la formation de Zghorta. Cette dernière monte sur le podium du classement général provisoire, juste devant son adversaire du jour, qui rétrograde ainsi au quatrième rang.

Autre grand bénéficiaire de cette journée, le leader Safa qui, bien qu'ayant éprouvé les pires difficultés, est finalement revenu de Tyr avec trois points en poche, suite à sa victoire par la plus petite des marges contre la lanterne rouge, Islah Bourj-Chamali. La situation a tardé à se décanter pour le Safa, l'unique but de la rencontre ayant été marqué par l'international camerounais Ernest Anang sur un penalty sifflé par l'arbitre à la 77e minute.

Safa a fait d'une pierre deux coups, car son dauphin, le Ahed, qui le talonnait d'un point au classement, pointe désormais à trois unités après avoir été tenu en échec à domicile sur son stade municipal de Saïda par le Tripoli Sports Club (0-0). La rencontre aurait même pu basculer en faveur des Tripolitains si l'arbitre n'avait pas omis de leur accorder un penalty dans le temps additionnel, à la suite d'une faute flagrante commise par le gardien Mehdi Khalil sur le Brésilien Thiago do Amaral, alors que ce dernier filait seul vers le but adverse.

Autre match nul, insipide et vierge, celui résultant de la rencontre ayant opposé au stade municipal de Tyr l'équipe locale du Tadamoun à l'Akhaa Ahly Aley. Un partage des points qui n'arrange en fait les affaires de personne, les deux formations stagnant toujours dans le ventre mou du classement.

Ansar a également concédé le match nul (1-1) dans la Békaa contre le Nabi Chit, dont la dernière victoire remonte à des lustres, mais qui a quand même réussi à stopper l'hémorragie grâce à ce premier point obtenu après quatre défaites consécutives. L'attaquant des verts, Khaled Takaji, a inscrit au cours de la rencontre son sixième but cette saison en championnat, et recolle en tête du classement des buteurs qui est toujours occupé par son compère au sein de l'attaque d'Ansar, Hajji Malek, avec sept réalisations.

Enfin, le Racing de Beyrouth a obtenu un succès mérité à Bhamdoun où il accueillait au stade municipal le promu al-Chabab al-Arabi. Les Beyrouthins ont assez largement dominé leur sujet avant d'être récompensés par un but du remplaçant Adnane Melhem à l'heure de jeu.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué