Sport

Les participants libanais affichent leur soutien à Hariri

OLJ
13/11/2017 | 00h19

Les participants libanais au marathon de Beyrouth, qui courent traditionnellement pour la recherche médicale ou les droits de l'homme, ont sillonné hier les rues de la capitale pour une toute autre cause : soutenir le Premier ministre Saad Hariri, démissionnaire et qui se trouve actuellement en Arabie saoudite. Des rumeurs non confirmées affirment qu'il est retenu contre son gré à Riyad. Adepte de sport, M. Hariri avait coutume de participer ces dernières années au marathon. Il a fait cette fois office d'absent de marque. Sur la ligne de départ, un grand panneau rouge accueillait les coureurs avec une photo de M. Hariri et le message : « Nous vous attendons tous. » « Rendez-nous notre Premier ministre », pouvait-on lire sur des pancartes affichant le visage souriant de M. Hariri et tenues par les coureurs. Des jeunes distribuaient des bouteilles d'eau avec le même slogan, ainsi que des casquettes et des tee-shirts flanqués du message : « Nous courons pour vous. » « Il y a beaucoup de gens qui courent pour le retour du Premier ministre Hariri », a de son côté affirmé May el-Khalil, fondatrice et présidente du marathon de Beyrouth. « Le Liban traverse des circonstances exceptionnelles, difficiles, et il y a beaucoup de gens qui aiment le Premier ministre », a-t-elle souligné.
Sur les réseaux sociaux, les participants ont partagé des photos de l'événement, accompagnées du hashtag en arabe « Courez pour Saad » ou encore « Saad va revenir ». Samedi, à la veille de la course, le président Michel Aoun avait exhorté les participants à courir « en solidarité avec le Premier ministre Hariri » et « pour son retour dans son pays ». Et, hier, son épouse Nadia Chami Aoun a affirmé, en inaugurant le marathon, que cet événement « reflète l'image d'un Liban uni et solidaire, ayant une volonté de vie sans faille face aux défis en tout genre ».

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants