Epopées

édito
02/11/2017

C'est une saga. Celle de quinze hommes que tout ou presque sépare: leur éducation, leur caractère, leur culture, leur nature, leur (pré)vision, leurs idéaux et leur être-au-monde. Pourtant, un fait d'armes les unit, comme un chromosome hypertrophié en commun : chacun d'entre eux a modifié le Proche-Orient, après avoir écrit la destinée de son pays. Ou pendant. Deux Irakiens, Nouri Saïd et Saddam Hussein ; deux Saoudiens, Abdelaziz ben Saoud et Fayçal ben Abdelaziz el-Saoud ; deux Iraniens, Reza Pahlavi et Ruhollah Khomeyni ; deux Israéliens, David Ben Gourion et Yitzhak Rabin ; un Jordanien, Hussein ibn Talal ; deux Égyptiens, Gamal Abdel Nasser Hussein et Anour el-Sadate ; un Palestinien, Yasser Arafat ; un Libyen, Mouammar Kadhafi ; un Syrien, Hafez el-Assad, et un Émirati, Zayed ben Sultan al-Nahyane. Quinze hommes haïs par les uns, adulés par les autres, controversés jusqu'à la moelle, fascinants et repoussants, mais qui n'ont laissé – et ne laissent... – personne indifférent.
Du 21 août au 9 septembre, les journalistes du service Monde de L'Orient-Le Jour (Antoine Ajoury, Caroline Hayek, Julie Kebbi, Samia Medawar et Anthony Samrani) se sont penchés sur ces tranches de vie, comme autant d'épopées qui ont impacté des centaines de millions de femmes et d'hommes dans une région-laboratoire du monde. Des hivers anthracites aux automnes gris, en passant par des étés rouge sang et des printemps ratés, ces portraits racontent l'Histoire et des histoires, une espèce de thriller qui s'étend sur plus de soixante-cinq ans, entre les minorités dès les années 30, la légende du Quincy, le caviar à Persépolis, Einstein et sa foi en Dieu, le septembre noir, la nationalisation du canal de Suez, la baraka de Yasser Arafat, le « roi des rois traditionnels d'Afrique », le « ton père était assis juste là », l'entreprise de dénassérisation de l'Égypte, la culture de la diversité dans les Émirats, la coquetterie de Saddam, le leader « improbable », ou « l'ivrogne qui nous mène à la paix »...
Bonne lecture.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué