Dernières Infos

Deux Palestiniens inculpés pour le meurtre d'un Israélien

AFP
29/10/2017

Deux Palestiniens ont été mis en examen dimanche pour le meurtre de leur employeur israélien, un acte qualifié d'"attaque terroriste" par les autorités de l'Etat hébreu, a indiqué le ministère israélien de la justice.

D'après le chef d'inculpation, le meurtre de Reuven Schmerling le 4 octobre était un acte prémédité, perpétré par Youssef Kamel et Mohammed Abou el-Rob sur leur lieu de travail dans la ville de Kfar Qassem (centre d'Israël).

M. Schmerling, 70 ans, habitait dans la colonie d'Elkana en Cisjordanie occupée. Il a été battu à mort dans son entrepôt de charbon par les deux jeunes Palestiniens, âgés respectivement de 20 et 19 ans et originaires de Qabatiya (Cisjordanie), selon la même source. Ils sont accusés d'avoir planifié "l'attaque pour des raisons nationalistes et pour tuer des juifs". Ils cherchaient à venger la mort d'un ami, tué par balle en 2015 alors qu'il tentait de perpétrer une attaque, a indiqué le procureur.

Les "évènements du mont du Temple", ou esplanade des Mosquées pour les Palestiniens, ont également motivé les deux assaillants présumés, a précisé le service de sécurité intérieur israélien, le Shin Beth.
Ce lieu saint de Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël, est révéré par les juifs et les musulmans.
En juillet, l'installation par Israël à ses entrées de mesures de sécurité controversées, en réaction à une attaque meurtrière contre deux policiers israéliens, avait été à l'origine de violences à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée.

D'après l'acte d'accusation, les deux Palestiniens ont poignardé M. Schmerling et l'ont battu avec un ventilateur et une pioche avant de prendre une douche et de retourner à Qabatiya en taxi.

Depuis octobre 2015, Israël, Jérusalem et les Territoires palestiniens occupés sont le théâtre des violences sporadiques qui ont causé la mort d'au moins 295 Palestiniens ou Arabes israéliens, 51 Israéliens, deux Américains, deux Jordaniens, un Erythréen, un Soudanais et une Britannique, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont les auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes, commises pour un grand nombre à l'arme blanche par de jeunes gens isolés.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué