Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Machnouk promet des mesures sévères contre la prolifération des armes individuelles

Le ministre libanais de l'Intérieur Nouhad Machnouk s'est entretenu jeudi à Baabda avec le président de la République, Michel Aoun. Les deux hommes ont abordé plusieurs sujets, dont la prolifération des armes individuelles et l'organisation des prochaines élections législatives.

"Accuser le ministère de l'Intérieur de faillir à son devoir est exagéré, a déclaré M. Machnouk. Les services de sécurité font leur devoir et essaient d'arrêter les coupables le plus rapidement possible et des mesures sévères seront prises contre la prolifération des armes illégales".
Le ministre a dans ce cadre fait savoir que le ministre de la Défense s'emploie à diminuer le nombre des permis de port d'armes et que cette question nécessite une surveillance judiciaire et un suivi continu.

M. Machnouk a également appelé les Libanais à informer les autorités lorsqu'ils auront connaissance de tirs de célébrations à l'annonce des résultats du Brevet cet après-midi. "Nous allons arrêter les tireurs, personne ne sera protégé", a-t-il assuré.

Concernant la nouvelle loi électorale, M. Machnouk a affirmé qu'un groupe d'experts se réunit au ministère de l'Intérieur pour faciliter la mise en application de la loi. "Nous avons 30.000 fonctionnaires qui ont besoin d'être entraînés", a-t-il précisé, assurant œuvrer pour que les élections aient lieu à la date prévue (mai 2018). 

M. Machnouk a en outre confié avec discuté avec M. Aoun de la situation des prisons libanaises. "Nous devons faire en sorte que le détenu ne soit pas à sa libération plus criminel qu'il ne l'était auparavant", a-t-il dit.

Interrogé par les journalistes au sujet des propos tenus vendredi soir par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui avait promis que des dizaines de milliers de combattants interviendront si Israël déclenchait une guerre contre le Liban, M. Machnouk a répondu : "Ces propos ne représentent pas la position officielle de l’État libanais, ni celle du peuple".


Le ministre libanais de l'Intérieur Nouhad Machnouk s'est entretenu jeudi à Baabda avec le président de la République, Michel Aoun. Les deux hommes ont abordé plusieurs sujets, dont la prolifération des armes individuelles et l'organisation des prochaines élections législatives.


"Accuser le ministère de l'Intérieur de faillir à son devoir est exagéré, a déclaré M....