Dernières Infos

Est de l'Ukraine : disparition inquiétante d'un journaliste

AFP
17/06/2017

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a fait part samedi de ses craintes quant à la disparition d'un journaliste ukrainien porté disparu depuis deux semaines et qu'elle redoute avoir été enlevé par des rebelles prorusses dans l'Est de l'Ukraine.

Stanyslav Aseïev, journaliste pigiste pour le service ukrainien de Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), financée par les Etats-Unis, n'a pas donné signé de vie depuis le 2 juin alors qu'il réalisait un reportage dans la région séparatiste de Donetsk.

Il y a de "fortes raisons de croire que des responsables locaux des services de sécurité (rebelles) l'ont kidnappé", a déclaré Tania Lokchina,responsable de l'antenne russe de HRW, dans un texte publié sur le site Open Democracy, une association militant pour les droits de l'Homme. L'ONG Human Rights Watch a appelé les autorités rebelles à "mettre fin immédiatement" à la détention du journaliste de 27 ans.

Sa disparition a été signalée par le député Egor Firsov, un de ses proches. Il ne répond plus au téléphone. "Nous avons perdu contact avec lui", a déclaré M. Firsov dans un billet de blog.

"La situation du journaliste Stanislav Aseïev est extrêmement préoccupante", a estimé dans un communiqué l'ONG Reporters Sans Frontières. "Nous tenons les autorités autoproclamées (de la République de Donetsk) responsables de son sort et de sa sécurité."

Le Comité pour la protection des journalistes a de son côté appelé "les autorités ukrainiennes à employer tous les moyens à leur disposition pour retrouver et assurer la sécurité de Stanyslav Aseïev."

Les autorités séparatistes n'ont fait pour l'instant aucun commentaire confirmant ou infirmant l'éventuelle détention de M. Aseïev. Basé à Donetsk et travaillant pour de nombreuses publications ukrainiennes, le journaliste a souvent dû utiliser des pseudonymes, comme celui de Stanyslav Vasin, pour des raisons de sécurité.

L'Ukraine est en proie depuis presque trois ans à un conflit ayant fait près de 10.000 morts et opposant les forces gouvernementales à des séparatistes prorusses. Malgré l'instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont régulièrement lieu le long de la ligne de front.

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.