Dernières Infos

Jakarta affirme qu'il y a 1.200 combattants de l'EI aux Philippines

AFP
04/06/2017

Le groupe jihadiste Etat islamique compte environ 1.200 combattants aux Philippines, parmi lesquels des étrangers dont une quarantaine venus d'Indonésie, a déclaré dimanche le ministère indonésien de la Défense lors d'une conférence internationale sur la sécurité.
Alors que des combats sanglants opposent l'armée philippine à des islamistes ayant prêté allégeance à l'EI dans le sud de l'archipel, le ministre Ryamizard Ryacudu a appelé lors du forum de Shangri-La de Singapour à la coopération régionale pour les combattre.
"J'ai été informé la nuit dernière, qu'il y a environ 1.200 membres de l'EI aux Philippines, dont une quarantaine venus d'Indonésie", a-t-il déclaré.
Les menaces terroristes, y compris le retour imminent de centaines de jihadistes de pays d'Asie du Sud-Est partis combattre dans les rangs de l'EI en Irak et en Syrie, sont l'un des sujets brûlants abordés pendant cette conférence de trois jours à laquelle assistait aussi le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.
Des centaines d'islamistes ont commencé à mettre à sac la ville à majorité musulmane de Marawi, dans le sud des Philippines, lorsque les forces de sécurité ont tenté de capturer leur chef, Isnilon Hapilon, le 23 mai.
Une cinquantaine de combattants tiennent toujours le centre de la ville près de deux semaines après le début des combats, qui ont fait 177 morts, dont 120 islamistes.
Pour faire face à ces "combattants étrangers", "nous devons trouver des moyens (...) exhaustifs mais nous devons faire preuve de prudence, ce sont des machines à tuer", a estimé M. Ryacudu, un général à la retraite. "Leur but c'est de tuer les gens, c'est pourquoi il est de notre responsabilité d'avoir une compréhension commune, un consensus et un mode d'action communs, sur la façon de combattre ces combattants étrangers".
Le sous-secrétaire philippin à la Défense Ricardo Davis a minimisé le chiffre de 1.200 jihadistes avancé par son homologue, déclarant qu'il ne l'avait jamais entendu. "Je n'en sais vraiment rien, pour moi le chiffre est entre 250 et 400, beaucoup moins", a-t-il dit à la presse.
Il a cependant déclaré que 40 islamistes étrangers de l'EI participaient aux combats de Marawi.
Les autorités philippines avaient expliqué auparavant qu'ils venaient de Malaisie, d'Indonésie, du Yémen, de l'Arabie saoudite et de la Tchétchénie.

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La reconstruction de la Syrie et les clivages politiques internes

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.