Dernières Infos

France : Valls annonce qu'il votera Macron

AFP
29/03/2017

L'ex-Premier ministre français Manuel Valls, finaliste malheureux de la primaire socialiste, votera pour le candidat centriste Emmanuel Macron dès le premier tour à l'élection présidentielle, a-t-il annoncé mercredi.

"Je voterai pour Emmanuel Macron (...) Je prends mes responsabilités", "parce que je pense qu'il ne faut prendre aucun risque pour la République", a-t-il affirmé sur BFMTV, alors que les sondages prédisent un face-à-face entre Emmanuel Macron et la candidate de l'extrême droite Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le 7 mai.

M. Valls, Premier ministre de 2014 à 2016 du président François Hollande, a décidé de tourner le dos à son propre camp "face à la crise de la gauche et la marginalisation de notre candidat à la primaire Benoît Hamon" et "face à l'effondrement moral de la candidature de François Fillon", le candidat de la droite empêtré dans les affaires judiciaires.

Après le ralliement du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, c'est un nouveau soutien de poids pour Emmanuel Macron, dont la candidature attire des soutiens à gauche comme à droite de l'échiquier poltique.
Interrogé en parallèle sur la radio Europe 1, M. Macron, ex-ministre de l'Economie du quinquennat Hollande, a "remercié" M. Valls de son soutien, tout en assurant qu'il serait "le garant du renouvellement des visage, du renouvellement des pratiques".

Benoît Hamon, vainqueur haut la main fin janvier de la primaire socialiste face à Manuel Valls, apparaît en nette baisse ces derniers jours dans les sondages, avec environ 10% d'intentions de vote au premier tour du scrutin dans certains cas. Emmanuel Macron ressort dans les sondages récents en tête des intentions de vote, autour de 25%, proche, voire parfois légèrement devant la candidate du Front national Marine Le Pen.

Parti favori dans la campagne, le candidat de la droite François Fillon a chuté à la troisième place dans les sondages après des révélations fin janvier sur des emplois fictifs présumés attribués à son épouse Penelope et de deux de ses enfants et financés par des milliers d'euros d'argent public. Lui et sa femme ont tous deux été inculpés en mars dans cette affaire.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

Indigne pouvoir libanais

Décryptage de Scarlett HADDAD

Ultimes concertations avant les consultations

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants