Dernières Infos

Facebook ferme la page du Fateh palestinien

AFP
27/02/2017

Facebook a fermé la page du Fateh, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas, apparemment à cause d'une photo du leader historique Yasser Arafat une arme à la main, a indiqué lundi soir le mouvement.

"Nous avons reçu un message signalant que notre page contrevenait aux règlements de Facebook", a expliqué à l'AFP Mounir al-Jaghoub, chargé des médias au sein du Fateh et lui-même l'un des administrateurs de la page fermée. Les comptes des douze administrateurs de la page qui comptait selon M. Jaghoub 70.000 abonnés, ont également été fermés pour une durée de 30 jours.

Au message envoyé par Facebook, poursuit-il, était jointe une photo d'Arafat tenant en main un fusil ayant appartenu à un soldat israélien kidnappé dans les années 1980 par les Palestiniens à Beyrouth, au Liban. A ses côtés sur ce cliché figure Mahmoud al-Alloul, récemment élu vice-président du Fateh.

Les Israéliens accusent régulièrement les Palestiniens, et notamment la direction palestinienne tenue par le Fateh, d'inciter à la violence sur les réseaux sociaux. A l'automne, une délégation de Facebook s'était rendue en Israël et avait rencontré plusieurs ministres qui plaident pour criminaliser certains comportements sur Facebook ou sur internet.

Les militants pro-palestiniens accusent régulièrement le géant des réseaux sociaux de censure et de parti pris. En septembre, après la fermeture de plusieurs pages liées à des sites d'information palestiniens, Facebook avait dû s'excuser, plaidant l'erreur.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants