Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

L'attentat d'Istanbul implique un service de renseignement (ministre)

L'attentat commis dans une boîte de nuit très fréquentée d'Istanbul lors du réveillon du nouvel an est l’œuvre de professionnels impliquant la participation d'un service de renseignement, a estimé le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulumus, lundi.

L'organisation État islamique a revendiqué cette attaque, qui a fait 39 morts dans le club Reina dans le quartier européen d'Istanbul, affirmant avoir agi en représailles aux opérations de l'armée turque dans le nord de la Syrie.

"Il apparaît que l'attentat contre le club Reina n'est pas seulement le fait d'une organisation terroriste", a commenté Numan Kurtulumus. "Il y a aussi l'implication d'une organisation du renseignement. C'est une opération extrêmement planifiée et organisée", a-t-il ajouté.

L'attaque perpétrée par un homme armé, qui avait tué un policier et un civil à l'entrée de l'établissement, a fait 39 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Le terroriste qui a réussi à prendre la fuite semblait aguerri aux techniques de combat et aurait peut-être suivi un entraînement en Syrie, estimaient les services de sécurité turcs.


L'attentat commis dans une boîte de nuit très fréquentée d'Istanbul lors du réveillon du nouvel an est l’œuvre de professionnels impliquant la participation d'un service de renseignement, a estimé le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulumus, lundi.
L'organisation État islamique a revendiqué cette attaque, qui a fait 39 morts dans le club Reina dans le quartier européen...