Dernières Infos

Israël : grève contre les démolitions dans le secteur arabe

Les Arabes en Israël ont fermé magasins, entreprises et écoles mercredi pour protester contre la démolition par les autorités de maisons construites sans les permis requis, très difficiles à obtenir, a indiqué le responsable d'une des organisations les représentant.

Le mouvement faisait suite à la destruction, mardi, de onze bâtisses dans la ville arabe de Qalansuwa (nord).
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, forcé par une décision de justice de démolir la colonie juive d'Amona en territoire palestinien occupé et confronté à la surenchère politique pratiquée sur sa droite à ce propos, avait promis en décembre d'appliquer la loi avec la même vigueur contre les constructions illégales de juifs et d'Arabes.

Il avait donné l'ordre aux autorités concernées de démolir des structures illégales dans le secteur arabe, avaient rapporté les médias qui le citaient déclarant: "Il n'y aura pas deux poids, deux mesures, en matière de construction. La loi israélienne sera appliquée pareillement aux juifs et aux Arabes".

Les détracteurs de M. Netanyahu objectent que les autorités israéliennes se livrent déjà aux démolitions dans le secteur arabe. Les Arabes israéliens arguent qu'il est extrêmement difficile pour eux d'obtenir les permis de construire nécessaires et qu'ils n'ont guère d'autre choix que de bâtir illégalement.

Le suivi de la grève mercredi "a dépassé nos espérances", a dit à l'AFP Mohammad Barakeh, chef d'une organisation chapeautant plusieurs ONG représentant les Arabes israéliens. Le mouvement a été largement observé à Nazareth et Umm el-Fahm, deux des plus grandes villes arabes d'Israël, et dans la ville mixte d'Haïfa, a rapporté la radio publique israélienne.

"Démolir onze maisons que leurs propriétaires avaient construites sur leurs terres à Qalansuwa est un crime sans précédent et une déclaration de guerre contre les habitants et contre la communauté arabe d'Israël", a dit dans un communiqué la Liste unie, une coalition de formations arabes qui représente le troisième groupe au Parlement.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948. Ils ont la nationalité israélienne et représentent 17,5% de la population, très majoritairement juive. Ils se plaignent de longue date de discrimination.


Les Arabes en Israël ont fermé magasins, entreprises et écoles mercredi pour protester contre la démolition par les autorités de maisons construites sans les permis requis, très difficiles à obtenir, a indiqué le responsable d'une des organisations les représentant.

Le mouvement faisait suite à la destruction, mardi, de onze bâtisses dans la ville arabe de Qalansuwa...