Dernières Infos

Syrie: l'EI a fait exploser une importante centrale de gaz

AFP
09/01/2017

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'explosion d'une importante centrale de gaz qui fournissait le tiers de l'électricité de la Syrie, un mois après avoir mis la main sur cette usine dans le centre du pays.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a indiqué lundi que "au cours des dernières 48 heures, l'EI a fait exploser la centrale de gaz de Hayyan dans l'est de la province de Homs, la mettant totalement hors service".

Une source auprès du ministère syrien du Pétrole a également confirmé à l'AFP l'explosion. L'usine avait cessé de produire depuis un mois après l'avancée des jihadistes dans le région de Palmyre.

L'EI a publié dimanche une vidéo intitulée "l'explosion de la compagnie de gaz de Hayyan dans l'est de la province de Homs", dans laquelle on peut voir un homme en train de planter des explosifs et de les relier entre eux avec des ficelles. Une vue générale montre par la suite une énorme explosion se dégageant de la centrale.

"L'électricité produite grâce au gaz fourni par Hayyan représentait environ le tiers de toute l'électricité produite dans le pays" avant l'explosion, a expliqué à l'AFP Jihad Yazigi, directeur de l'hebdomadaire en ligne Syria Report.

D'après l'hebdomadaire, 3,7 millions de mètres cube de gaz naturel étaient produits par jour par cette centrale.

"Ce sont donc des millions de Syriens qui sont affectés (...) c'était une des rares stations qui produisaient encore quasiment au maximum de sa capacité", a-t-il indiqué.

Depuis sa montée en puissance en Syrie en 2014, l'EI a mis la main sur plusieurs champs gaziers et pétroliers notamment dans le centre et l'est du pays en guerre. La coalition internationale dirigée par Washington frappe régulièrement les puits de pétrole exploités par les jihadistes.

M. Yaziji a précisé que la centrale fournissait du courant électrique surtout pour la province de Damas mais aussi les provinces centrales de Homs et de Hama.

"La centrale représentait un gros investissement industriel et est en fait l'une des plus importantes (...) infrastructures économiques à être détruite depuis mars 2011", a-t-il ajouté.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué