Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Turquie: deux cadres du groupe Dogan Holding arrêtés, soupçonnés de liens avec Gülen

Deux cadres du puissant conglomérat turc Dogan Holding ont été arrêtés jeudi matin dans le cadre d'une enquête sur d'éventuels liens avec les organisateurs présumés du putsch manqué de juillet, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le conseiller juridique principal du groupe, Erem Turgut Yücel, et son ancien directeur exécutif, Yahya Üzdiyen, ont été arrêtés après des perquisitions chez eux et dans leurs bureaux, explique le communiqué de Dogan Holding, particulièrement influent dans les secteurs de la presse (quotidien Hürriyet, chaîne d'information CNN-Türk, agence de presse Dogan), du bâtiment et de l'énergie.
Selon le communiqué, ces arrestations ont eu lieu dans le cadre d'une enquête au cours de laquelle le représentant à Ankara du groupe, Barbaros Muratoglu, avait lui-même été arrêté début décembre.

Les autorités le soupçonnaient de liens avec le réseau de Fethullah Gülen, cerveau présumé du putsch avorté en juillet. Des accusations démenties par le groupe.
"Les fouilles n'ont eu lieu que dans les bureaux personnels (de MM. Yücel et Üzdiyen) et n'affectent pas l'activité normale" du groupe, poursuit le communiqué.

A la suite du putsch manqué, les autorités turques ont déclenché de vastes purges qui, au-delà de la chasse aux putschistes présumés, ont visé les milieux prokurdes et les médias.

Plus de 100.000 personnes ont ainsi été arrêtées, limogées ou suspendues depuis juillet.
Ces vagues d'arrestations ont soulevé de vives inquiétudes en Europe sur la liberté de la presse et d'expression en Turquie.


Deux cadres du puissant conglomérat turc Dogan Holding ont été arrêtés jeudi matin dans le cadre d'une enquête sur d'éventuels liens avec les organisateurs présumés du putsch manqué de juillet, a indiqué le groupe dans un communiqué.
Le conseiller juridique principal du groupe, Erem Turgut Yücel, et son ancien directeur exécutif, Yahya Üzdiyen, ont été arrêtés après des...