Dernières Infos

L'ex-chancelier Schröder représentera l'Allemagne aux funérailles de Castro

AFP
28/11/2016

L'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder (SPD) représentera l'Allemagne aux funérailles du père de la Révolution cubaine Fidel Castro, a annoncé lundi soir le gouvernement allemand après avoir dénoncé les violations des droits de l'homme sous le régime castriste.

"L'Allemagne sera représentée aux funérailles de Fidel Castro par l'ancien chancelier Gerhard Schröder. Cela a été convenu entre le président fédéral et le gouvernement fédéral", a déclaré un porte-parole du gouvernement allemand lundi soir.

Plus tôt dans la journée, le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, Steffen Seibert, a dénoncé la révolution de Fidel Castro qui "a soumis l'île et ses habitants à un système de répression politique pendant des décennies". "La liberté d'expression, les droits de l'homme et la démocratie ne faisaient pas partie des idées de Fidel Castro", a-t-il ajouté lors d'un point presse.

L'ancien chancelier Gerhard Schröder, qui a rencontré Fidel Castro à cinq reprises selon le quotidien Bild, est controversé en Allemagne pour ses liens avec la Russie. Il est notamment président de Nord Stream, groupe fondé pour la construction d'un gazoduc transportant du gaz russe vers l'Europe via la Baltique et contrôlé par l'État russe.

Le père de la Révolution cubaine Fidel Castro est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 90 ans. Ses cendres seront transférées de La Havane à Santiago de Cuba (pointe sud-est), lors d'une procession sur un millier de kilomètres de mercredi à samedi.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

22 octobre 1989-22 octobre 2018, Taëf entame sa 30e année

En toute liberté de Fady NOUN

La vérité et le dialogue des cultures

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué