Dernières Infos

Irak: des forces paramilitaires atteignent un aéroport à l'ouest de Mossoul (communiqué)

AFP
16/11/2016

Des forces paramilitaires irakiennes ont annoncé mercredi être entrées dans l'aéroport de Tal Afar, à l'ouest de Mossoul, pour y combattre les dernières poches de jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

L'aéroport est situé à six kilomètres au sud de la ville de Tal Afar, objectif d'une opération visant à couper les liens entre les jihadistes à Mossoul et le territoire qu'ils contrôlent plus à l'ouest.
"Une opération visant à chasser les poches de l'EI cachées à l'intérieur de l'aéroport est actuellement en cours", a déclaré dans un communiqué le porte-parole des Hachd al-Chaabi, Ahmed al-Assadi.

Les unités du Hachd al-Chaabi ("Mobilisation populaire), coalition progouvernementale dominée par des milices chiites soutenues par l'Iran, ont lancé fin octobre une opération pour reprendre à l'EI la ville de Tal Afar dans le cadre de la vaste offensive des forces irakiennes sur Mossoul. Elles ont depuis repris plusieurs villages au groupe extrémiste sunnite. L'aéroport sera "une base de lancement pour les forces du Hachd al-Chaabi pour libérer le centre du district de Tal Afar et couper les dernières lignes d'approvisionnement entre Mossoul et Tal Afar", a-t-il précisé.

Les Kurdes et les Arabes sunnites irakiens n'y étant pas favorables, les milices chiites ont assuré qu'elles ne comptaient pas entrer dans Mossoul. Elles ont été en effet accusées d'exactions lors des précédentes reprises de villes majoritairement sunnites comme Fallouja ou Ramadi.
Ces groupes paramilitaires entretiennent également des relations difficiles avec la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, ainsi qu'avec la Turquie voisine qui suit de près l'évolution de la situation dans le nord de l'Irak.

L'offensive sur Tal Afar, autrefois peuplée par une majorité chiite avant sa conquête par l'EI en 2014, donne au Hachd un rôle dans la bataille de Mossoul mais seules les forces fédérales ont pénétré dans la ville.
L'EI s'est emparé de Mossoul au début d'une offensive fulgurante en juin 2014 qui lui avait permis de conquérir de larges pans du territoire irakien mais les forces irakiennes ont depuis repris la majeure partie des zones perdues il y a deux ans et Mossoul est la dernière grande ville aux mains des jihadistes en Irak.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué