X

Culture

150 professionnels de la culture à Beyrouth pour parler liberté d’expression

Programme
OLJ
05/10/2016

Aujourd'hui, à travers le monde entier, les réalités politiques et idéologiques pèsent lourdement sur le secteur culturel. Alors que le Liban et la région subissent une alarmante régression des libertés artistiques et culturelles, nous faisons appel à notre meilleure parade : la solidarité. En partenariat avec des organisations locales et régionales, l'IETM (Réseau international pour les arts vivants contemporains) rassemble plus de 150 professionnel(le)s de la culture, à Beyrouth, entre les 6 et 9 octobre, en soutien à la liberté d'expression. Cet événement, placé sous le patronage et en présence du ministre de la Culture, Rony Arayji, est accompagné d'une campagne internationale pour la liberté d'expression qui réunit au sein d'un même mouvement des acteurs et actrices des secteurs médiatique, culturel et artistique, en soutien aux projets de réforme des lois de censure au Liban et ailleurs dans la région. Le programme se présente comme suit:

 

Jeudi 6 octobre 2016

Inscription
09h00 – 10h00 | Station

Séance d'ouverture : points de vue sur la liberté d'expression
10h00 – 12h00 | Station
La liberté d'expression dans les arts ne peut s'épanouir qu'à certaines conditions : la ferme volonté d'assumer la controverse et la diversité d'opinions, d'entretenir un débat et un dialogue ouverts, de prendre des risques et d'expérimenter. La situation sociale et politique en constante évolution n'offre que difficilement ces conditions. La plupart d'entre nous avons déjà été confronté(e)s, au moins une fois, à de réelles difficultés en ce qui concerne la liberté d'expression dans nos communautés respectives. Les intervenant(e)s,
venant d'horizons divers, partageront leur expérience de la liberté d'expression. Ils tenteront d'apporter des réponses à ces interrogations fondamentales : comment nous exprimer en évitant l'autocensure  ? Comment promouvoir la liberté de l'artiste sans manipuler le public  ?
Comment se défendre sans inciter à la haine et la discrimination  ?
Intervenant(e)s : Aadel Essaadani, Racines / Arterial Network, Maroc ; Basma el-Husseiny, Action for Hope, Égypte ; Carole Abboud, actrice et productrice, C.CAM Production, Liban ; Hassan Daoud, écrivain et journaliste, Liban ; Jalila Baccar, actrice, auteure et dramaturge, Familia Productions, Tunisie ; Lina Khoury, metteuse en scène, Liban ; Thomas Engel, ITI Allemagne, Allemagne. Modérateur : Hassan Abbas, académicien et chercheur, Syrie.

(Dés)interdit
12h15 – 13h00 | Station
L'auteur et metteur en scène libanais Lucien Bou Rjeili lutte depuis longtemps contre la censure : deux pièces de théâtre interdites, un passeport confisqué, des intimidations... Écoutez son histoire, ponctuée d'extraits (censurés) de sa pièce de théâtre  Will It Pass or Not  ?

Pause déjeuner
13h00 – 14h00 | Station

Politique culturelle et coopération internationale dans le monde arabe
14h00 – 15h30 | Station
Session organisée en partenariat avec al-Mawred – Ressource culturelle
Que doivent savoir les organisations internationales ayant l'intention de collaborer avec des acteurs et actrices du monde arabe  ? Quel est l'état des lieux des politiques culturelles et des droits culturels dans le monde arabe  ? Aujourd'hui, quelles doivent être les priorités de la collaboration internationale  ? Cette session mettra en avant plusieurs exemples de bonnes pratiques et de projets fructueux, avant de laisser la parole aux partenaires arabes qui livreront leurs commentaires sur la coopération internationale passée et présente.
Intervenant(e)s : Abdullah Alkafri, Ettijahat.Independent Culture, Syrie ; Ammar Kessab, Banque africaine de développement, Algérie ; Mahmoud Othman,  avocat, Association pour la liberté de pensée et d'expression, Égypte ; Mohammad al-Daradji, Centre du film indépendant Irakien, Irak; Mohammad el-Amine Moumine, Centre culturel Molay Rachid – Université Hassan II Mahamadia, Maroc ; Nadia von Maltzhan, Orient Institut Beirut, Liban. Modératrice : Rana Yazaji, al-Mawred – Ressource culturelle, Liban.

Rencontrez les artistes I
15h40 – 16h40 | Station
Plusieurs artistes prendront la parole, durant 8 minutes chacun, afin de vous présenter leur travail et leurs projets en cours. Cet espace vous offrira un aperçu des initiatives artistiques actuelles dans le pays. Ce sera l'occasion d'initier d'éventuelles collaborations.
Artistes: Ali Chahrour, Clara Sfeir, Omar al-Jbaai, Oumi Ensemble, Rima Maroun, Yara Bou Nassar.

Revendiquer l'espace public
16h50 – 18h20 | Station
En accord avec sa longue tradition, le théâtre arabe continue à se produire dans l'espace public, soucieux d'ainsi créer de la cohésion et d'affirmer toujours plus l'idée de citoyenneté. Or, les espaces publics du sud de la Méditerranée ont régulièrement fait l'objet de tentatives d'annexion (et donc d'exclusion) par les pouvoirs en place. Ayant fait la démonstration qu'il était possible de reprendre possession des espaces publics, biens précieux des citoyens, les récentes transformations ont fait émerger de nouveaux défis. Intervenant(e)s : Abir Saksouk, architecte et urbaniste – Dictaphone Group, Liban; Maya el-Helou, chercheuse féministe, Liban ; Mohab Saber, el-Madina pour les arts vivants et numériques, Égypte; Mona el-Hallak, architecte et militante, Liban ; Rachel Feuchtwang, Feuchtwang Projects, Pays-Bas; Taoufiq Izzediou, Compagnie Anania, Maroc. Modérateur : Pierre Abi Saab, journaliste et critique d'art, Liban.

Ouverture du programme artistique
20h00 – 20h30 | Théâtre al-Madina
Le ministre de la culture, Rony Arayji, prononcera un discours à propos de l'abolition de la censure préalable appliquée aux œuvres théâtrales. Il sera précédé par Nidal el-Achkar, directrice du théâtre al-Madina, qui prononcera un mot de circonstance.

Violence(s) –Présentation théâtrale par Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi
20h30 – 22h20 | Théâtre al-Madina
Un terrible constat : au lieu de porter l'espoir, la révolution tunisienne a, par beaucoup d'aspects, engendré des peurs inédites, des angoisses, des dépressions, des gestes de désespoir, des violences multiples au quotidien débouchant sur des crimes atroces.
Au-delà de l'explication culturelle, sociale, économique, politique, psychiatrique... n'y a-t-il pas un grand mystère, un trou noir insondable lié au «  passage à l'acte  » ?

Point de rencontre nocturne
22h30 – 01h00 | Station

 

 

Vendredi 7 octobre 2016

Décoloniser les arts
10h00 – 11h30 | Station
Il n'y a rien de surprenant à ce que les débats sur le colonialisme et le postcolonialisme refassent surface lorsqu'il est question des arts dans le monde arabe. Que les artistes et les professionnel(le)s le tolèrent ou non, le colonialisme et le postcolonialisme influencent bel et bien la production et la diffusion artistiques. L'importé ou l'autochtone  ? La langue étrangère ou la langue indigène  ?
L'exotique ou l'authentique  ? Quelles inégalités de pouvoir ne pas négliger dans le cadre d'une collaboration  ? Les différences peuvent-elles se muer en entente plutôt qu'en barrières, contribuant ainsi à créer un récit commun  ?
Intervenant(e)s : Abdullah Alkafri, Ettijahat. Independent Culture, Syrie ; Fadhel Jaïbi, directeur artistique du Théâtre national tunisien, Tunisie; Laila Soliman, mMetteuse en scène, Égypte ; Maya Zbib, compagnie théâtrale Zoukak, Liban ; Nasri Sayegh, écrivain et journaliste, Liban ; Res Bosshart, Université des beaux-arts – Zurich, Suisse; Tony Chakar, artiste, Liban. Modératrice : Jumana al-Yasiri, directrice du programme de théâtre Mena – Institut Sundance, États-Unis /France.

Performance
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Moyen-Orient et que la gêne ne vous empêchait pas de demander
11h45 – 12h15 | Station
Saisissez la chance d'obtenir une réponse à toutes les questions que vous souhaitez adresser aux gens du Moyen-Orient lors d'une première rencontre. Les réponses vous seront fournies par deux brillants comédiens dans un savant mélange de faits et satire. Avec les comédiens Fouad Yammine et Abdelrahim al-Awgi, Liban.

Rencontrez les artistes II
12h15 – 13h15 | Station
Artistes : Alia Hamdan, Chrystelle Khodr, Élie Youssef, Minwal Theatre Company, Mariam Hammoud, Valery Warnotte, Youmna Saba

Pause déjeuner
13h15 – 14h15 | Station

Conflits, éthiques et esthétiques
14h15 – 15h45 | Station
Appréhender la manière dont les conflits sont représentés dans les processus artistiques ainsi que les questions éthiques sous-jacentes est une démarche complexe, non seulement pour les artistes et les professionnel(le)s, mais également pour les spectateurs et spectatrices. Qu'est-ce qui marque la frontière entre représentation purement artistique basée sur l'esthétique, et les répercussions ou connotations éthiques d'une œuvre d'art dans des zones en conflit  ? Quel aspect devrait prévaloir  ? L'art est-il une pratique critique qui transforme la société  ? Est-ce plutôt une forme d'expression créative et introspective  ? Quel rôle les professionnel(le)s de la culture jouent-ils/elles dans le soutien de la créativité comme un fondement des arts ?
Intervenant(e)s : Alma Salem, curatrice indépendante et conseillère culturelle, Syrie /Canada ; Judith Knight, ArtsAdmin, Royaume-Uni ; Maan Abou Taleb, écrivain, Ma3azef, Royaume-Uni /Jordanie ; Mohammad al-Daradji, Centre du film indépendant irakien, Irak ; Roger Assaf, metteur en scène, auteur et chercheur, Liban ; Tania el-Khoury, artiste, Liban. Modérateur : Daniel Gorman, Shubbak Festival, Royaume-Uni.

Financement : ami ou ennemi de la liberté artistique  ?
16h00 – 17h30 | Station
Le développement du secteur culturel dépend fortement des programmes de financement. Bien que les donateurs et les subventionnaires fassent de leur mieux pour répondre aux demandes créatives, beaucoup d'artistes éprouvent des difficultés à trouver un équilibre entre leur vision et les critères d'éligibilité des financeurs. Les organismes de financement sont-ils des acteurs-clés modelant le paysage artistique de nos sociétés  ? Que se passe-t-il lorsque l'artiste fait le choix délibéré de ne pas se conformer à des directives spécifiques  ?
Intervenant(e)s : Ammar Kessab, Banque africaine de développement, Algérie ; Jasper Walgrave, Pro Helvetia, Suisse ; Pascal Brunet, Relais Culture Europe, France ; Rana Yazaji, al-Mawred – Ressource culturelle, Liban ; Stephen Stenning, British Council, Royaume-Uni. Modératrice : Mary Ann de Vlieg, stratège indépendante et formatrice, Italie

Jogging – théâtre en cours par Hanane Hajj Ali
20h30 – 21h45 | galerie Saleh Barakat
(avant-première)
Hanane, actrice et citoyenne libanaise âgée d'une cinquantaine d'années, fait quotidiennement de l'exercice pour prévenir l'ostéoporose, l'obésité et la dépression. Elle se promène dans son espace personnel, intime, autant que dans les espaces ouverts de Beyrouth. En chemin, elle revisite ses rêves, ses désirs, ses espoirs, ses désillusions, ses personnages et ses rôles – principalement des médées avec lesquelles elle partage une part de son être.
Les effets de cette routine quotidienne sont contradictoires. En effet, deux hormones sont libérées dans son corps pendant l'exercice, la dopamine et l'adrénaline, qui sont à tour de rôle destructives puis constructives, à l'image de cette ville qui détruit pour reconstruire, et construit pour détruire.
Seule sur une scène vide, Hanane – femme, épouse et mère – lève le voile sur son identité, devenant une actrice «  dévoilée  » le temps de cette représentation où les personnages défilent progressivement pour s'emboîter comme des poupées russes. Jogging – théâtre en cours, sera présenté entre le 20 et 29 octobre 2016 à Station. Réservations nécessaires : joggingbooking@gmail.com


Point de rencontre nocturne
22h30 – 01h00 | Station

 

 

Samedi 8 octobre 2016

Parlons de réseaux !
10h00 – 11h30 | Station
Développer son réseau signifie principalement établir des relations nouvelles et durables. Comment les réseaux culturels favorisent-ils l'échange professionnel  ? Quelles structures des réseaux formels  ? Manquent-ils de flexibilité par rapport aux réseaux informels  ? Quels outils pour tirer le meilleur parti des opportunités offertes par le réseautage  ? Alors que nous joindrons l'acte à la parole, cette discussion inévitable fera toute la lumière sur les réseaux formels et informels qui existent, et sur le rôle qu'ils jouent dans le développement des pratiques artistiques à l'échelle locale et internationale.
Intervenant(e)s : Fatin Farhat, Observatoire culturel de la Palestine, Palestine ; Hassan el-Geretly, troupe al-Warsha, Égypte ; Joris Janssen, Flanders Arts Institute, Belgique ; Sahar Assaf, Université américaine de Beyrouth, Liban ; Sofiane Ouissi, l'Art Rue, Tunisie ; Stéphane Segreto-Aguilar, Hors les murs / Circostrada, France. Modératrice : Khadija el-Bannaoui, Arts Move Africa,
Belgique / Maroc.

Mobilité artistique dans le monde arabe : les réseaux offriront-ils une échappatoire  ?
11h45 – 13h15 | Station
Tandis que des millions de personnes cherchent le moyen d'entrer dans la «  forteresse Europe  », les freins à la mobilité au sein du monde arabe se sont, silencieusement, imposés comme l'une des principales barrières pour les professionnel(le)s arabes, et tout particulièrement ceux/celles issu(e)s de zones de conflit. Comment relever le défi de la mobilité dans un contexte de déplacements massifs  ? Cela freine-t-il le développement des réseaux nationaux  ? Au contraire, les réseaux peuvent-ils contribuer à surmonter cet isolement forcé  ?
Quels types d'alliance pour traverser les frontières  ? Et de quelle façon ces restrictions de la liberté d'aller et de venir influencent-elles la production artistique des artistes arabes  ?
Intervenant(e)s : Eyad Houssami, professionnel de théâtre et directeur de Masrah Ensemble, Syrie /Liban /France /États-Unis ; Jumana al-Yasiri, directrice du programme de théâtre Mena – Institut Sundance, États-Unis/France ; Mary Ann de Vlieg, stratège indépendante et formatrice, Italie ; Mustafa Saïd, musicien et directeur de la fondation Amar (Arab Music Archiving & Research), Égypte ;
Nedjma Hadj Benchelabi, curatrice d'arts vivants et opératrice culturelle, Belgique / Algérie. Modératrice : Alma Salem, curatrice indépendante et conseillère culturelle, Syrie/Canada.

Pause déjeuner
13h15 – 14h15 | Station

Create Syria : ici et maintenant
14h15 – 15h20 | Station
Comment créer un projet théâtral de grande qualité qui réponde aux exigences en matière de professionnalisme, de pertinence sociale et d'adéquation avec le public, tout en préservant l'essence artistique (choix esthétiques et liberté d'expression)  ? Le projet Create Syria, lancé par Ettijahat.Independent Culture, en partenariat avec le Conseil britannique et International Alert, se penche sur ces questions dans le but de renforcer la résilience et de soutenir les initiatives artistiques sur le long terme. Pendant cette session, trois artistes dont les projets ont été mis en œuvre au Liban, dans le cadre de l'édition pilote 2015-2016 de Create Syria, exposeront différentes approches théâtrales et artistiques.
Intervenant(e)s : Eyad Houssami, Raghad Makhlouf, Oussama Hallal.

Johar... Up In the Air (making of) de Zeina Daccache
15h30 – 16h00 | Station
Johar... Up In the Air ouvre la grille sur les prisonniers souffrant de troubles mentaux et ceux condamnés à perpétuité. En dépit des motifs différents ayant conduit à leur incarcération, ils partagent tous un destin commun : la prison pour la vie. Ce film, s'ouvrant sur leurs expériences personnelles, immortalise à l'écran les histoires de ces oubliés au travers de monologues et de scènes courtes.

Renforcer les alliances par les arts
16h00 – 17h30 | Station
Les artistes arabes indépendant(e)s se sentent souvent mésestimé(e)s – si ce n'est isolé(e)s – dans leurs propres sociétés, un isolement dû à une économie et un environnement sociopolitique plutôt hostiles. Cependant, en raison des récentes transformations à l'œuvre dans le monde arabe, les choses commencent à changer : les artistes jouent désormais un rôle prépondérant dans la création de nouveaux discours visant à responsabiliser leurs communautés créatives. Une prise de conscience émerge de manière inédite, ouvrant un dialogue plus constructif avec les sociétés d'où ils/elles viennent. Quels sont les outils dont nous disposons, en tant qu'artistes, pour maintenir le dialogue civique  ? Comment renforcer nos alliances avec d'autres secteurs tout en préservant notre indépendance et la liberté de notre imaginaire ?
Intervenant(e)s : Ahmad Hermassi, Prod'IT, Tunisie ;
Aurelien Zouki, Collectif Kahraba, Liban ; Burcu Yilmaz, festival A Corner in the World, Turquie ; Mahmoud Othman, Association pour la liberté de pensée et d'expression, Égypte ; Nayla Geagea, avocate et militante, Liban ; Zeina Daccache, Catharsis – Centre libanais de la dramathérapie, Liban. Modérateur : Todd Lanier Lester, ArtistSafety.net /ArtsEverywhere, États-Unis/Brésil

Paysages de nos larmes – Présentation théâtrale par le Collectif Kahraba
20h30 – 21h30 | espace Tournesol
(Billets disponibles à la porte, pour réserver : 01/381290)
Job, le personnage biblique, refait régulièrement surface dans l'esprit de ceux/celles qui vivent au Moyen-Orient. Lui qui, sur son lit de cendres, maudit le jour qui l'a vu naître. Lui qui a tout perdu, sans jamais rien renier. Paysages de nos larmes met en scène la géographie intime de Job, les contours irréguliers de son âme. L'auteur, Matéi Visniec, dépeint un homme brisé qui, malgré ses souffrances, croit avec ferveur que l'être humain est l'incarnation d'un miracle.
Corps en mouvement et corps masqués, marionnettes, images projetées, manipulations d'objets constituent la trousse à outils ayant servi à l'écriture de la poésie virtuelle de cette œuvre. Roger Assaf interprète et prête sa voix au Job de Visniec. Dominique Pifarély, violoniste renommé dans le monde du jazz improvisé, compose et interprète la musique de ce poème visuel.
Point de rencontre nocturne
22h30 – 01h00 | Station

 

Dimanche 9 octobre 2016

La Caravane – spectacle de rue par Clown Me In
11h00 – 11h30 | corniche Aïn el-Mreisseh, en face de la statue de Abdel Nasser
La Caravane est un spectacle de rue participatif de 30 minutes. Il s'appuie sur les récits enregistrés de huit réfugiés syriens vivant au Liban. Leurs histoires parlent de l'amour, de la discrimination, de la vie et de la mort qui imprègnent le quotidien de la Syrie et du Liban depuis plusieurs années. Elles sont contées par des hommes, des femmes et des enfants.
Bien qu'elles mettent à nu les anecdotes de survie de personnes confrontées à des périodes difficiles, ces narrations sont aussi le reflet de l'aspect profondément humain et comique de la vie.

Visite guidée à Dar el-Nimer – Exposition Une Mer d'histoires
11h30 – 12h00 | Dar El-Nimer pour les arts et la culture
Vers quelles côtes les navires doivent-ils mettre le cap  ? Une mer d'histoires se penche sur les déplacements et retours imaginés de la communauté palestinienne installée le long de la côte méditerranéenne du Liban.
Cette exposition vise à mieux saisir ces épopées et à tracer leurs routes, à ouvrir un espace de discussion sur les moyens de retour qui existent aujourd'hui pour la communauté palestinienne du Liban. Elle largue les amarres aux ports de Tripoli, Beyrouth, Sidon et Tyr afin de retracer les trajets de personnes, de leurs idées, de leurs récits et de leurs objets à travers la Méditerranée. L'exposition cherche à attirer l'attention sur le labeur investi dans l'imagination des géographies et des scénarios de retour, et s'efforce d'entamer une conversation sur ce que serait un tel scénario.

Pas, rythme et un camp
Performance de Little Lantern Dance and Theatre Workshop / Ajial
12h00 – 12h30 | Dar El-nimer pour les arts et la culture
Pas, rythme et un camp est une méditation qui plonge les spectateurs au cœur du parcours des Palestiniens ayant trouvé refuge au Liban, à la recherche d'un horizon palestinien et arabe.
Les danseurs sont en quête de leur destin, ils compatissent aux combats de leurs concitoyens, mais aussi à ceux de tous les infortunés sur Terre. Ce spectacle joue sur la dualité des danseurs et de leur ombre, poussant les spectateurs à remettre en question l'espace entre le signifiant et le signifié. C'est une histoire d'espoir qui prend vie grâce à la musique, aux chansons, aux mouvements rythmiques et à l'interprétation théâtrale.

Mots de clôture et déjeuner d'au revoir
12h30 – 13h30 | Dar el-Nimer pour les arts et la culture
Il est toujours difficile de dire au revoir, mais ce n'est pas une raison pour perdre le sourire. Souvenons-nous des moments les plus marquants de ces derniers jours et préparons-nous aux prochaines rencontres !

 

 

Lundi 10 octobre 2016

Excursion à la montagne
10h00 – 18h00
(Sur inscription préalable uniquement)
Vous n'aurez rien vu du Liban tant que vous ne vous aventurez pas à la découverte de ses formidables montagnes, aux charmes à couper le souffle. Cette excursion vous emmènera hors des sentiers battus pour vous faire profiter d'une vue imprenable sur les sublimes paysages libanais.

Adresses
Station, Jisr el-Wati, Beyrouth – +96171684218
Dar el-Nimer pour les arts et la culture, rue America, Clemenceau, Beyrouth – +9611367013
Théâtre al-Madina, Hamra, Beyrouth – +9611753011
Espace Tournesol, rond-point Tayyouné, Beyrouth – +9611381290
Galerie Saleh Barakat, Clemenceau, rue Justinien, Beyrouth – +9611345313

Crédits
Equipe Beyrouth
Direction du projet – Geoliane Arab ; organisation et programmation – Hanane Hajj Ali & Geoliane Arab ; consultation sur le programme – Jumana al-Yasiri ; presse et communication – Mona Merhi ; conception du programme imprimé – Raafat Majzoub ;traduction du programme vers l'arabe – Hanane Kassab Hassan ; chargée de production – Michele Paulikevitch ; directeur technique – Ahmad Hafez ;
équipe de production, Tina Maria Khoury, Mariam Hammoud, Lynn Itani, Marianne Merhi.

IETM
Secrétariat : Nan Van Houte – secrétaire général ; Laetitia Van de Walle – coordonnatrice administrative et adhésion ;
Elena Polivtseva – chargée de communication ; Victor Mayot – chef de projet réunions ;
Elena Di Federico – Chef de projet recherche et publications ;
Fernando Bittencourt Hersan – assistant de communications; Francisca Salgueiro – assistante administrative.
Conseil d'administration: Anne-Cécile Sibué-Birkeland, Norvège ; Cathie Boyd, Royaume-Uni ; Denis Van Laeken, Belgique ; Geoliane Arab, Danemark / Belgique /Liban; Natasa Zavolovsek, Slovénie ; Toni Gonzalez, Espagne ; Willie White, Irlande – président de l'IETM.
Conseil consultatif : Alexander Weinstein, Russie ; Barbara Poček, Slovénie ; James Tyson, Royaume-Uni ; Kelly Diapouli, Grèce ; Lian Bell, Irlande ; Linda DiPietro, Italie ;
Nicolas Bertrand, France ; Pippa Bailey, Australie ; Vahid Evazzadeh, Danemark ; Vesselin Dimov, Bulgarie.

Partenaires
Sundance Institute, Station, Théâtre national tunisien, Moussem, al-Mawred, Hammana Artist House, Dar el-Nimer pour les arts et la culture, théâtre al-Madina, Collectif Kahraba, Association Shams, Ettijahat. Independent Culture, Create Syria, Beirut & Beyond International Music Festival, galerie Saleh Barakat.

Partenaires médias
Al-Akhbar, as-Safir, L'Orient-Le Jour, The Daily Star

Sponsors
Golden Tulip hôtel de ville – Sodeco, Citea, Waste, Lunchbox, Technotel Dfouni, Ligue de Qannoubine pour la mission et l'héritage.
IETM est soutenu par le programme Creative Europe de l'Union européenne et Flanders State of the Art.

 

*La grille de mots croisés accompagnant cet article est l'œuvre de Raafat Majzoub. Les cases sont à remplir avec les titres des (nombreuses) œuvres artistiques censurées au Liban.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des législatives internes et des enjeux externes

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Douze à l’heure

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.