Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Le bloc aouniste : Oui pour un budget après clôture des comptes

Les membres du bloc du changement et de la réforme se sont réunis mardi et se sont attardés sur plusieurs sujets d'actualité, dont le budget, question abordée lors des dernières réunions du Conseil des ministres.

A l'issue de la réunion, l'ancien ministre Sélim Jreissati a donné lecture du communiqué du bloc. Il a affirmé que les membres du bloc aouniste sont en faveur de l'adoption d'un budget, "après clôture des comptes". "Toute autre approche est indisponible du fait de l'absence d'un président", a déclaré M. Jreissati.

Le Conseil des ministres était réuni lundi au Grand Sérail pour étudier le rapport du ministre des Finances, Ali Hassan Khalil. Dans son rapport de 41 pages, le ministre des Finances dresse le constat de la détérioration de la situation financière du pays et propose des solutions. La dette publique s'élève à 71 milliards de dollars et le Liban accuse un déficit annuel de quatre milliards de dollars. Dans ce document, M. Khalil met également en garde contre les répercussions de la crise politique, l'absence de chef d'État en particulier.

Concernant la loi électorale actuellement débattue par les commissions parlementaires mixtes, M. Jreissati a affirmé que le bloc veut "une loi qui prenne en considération les règles du vivre-ensemble et assure la bonne représentation et son efficacité". "Donnez nous cette loi électorale et nous serons en sa faveur", a-t-il poursuivi.

Le bloc aouniste a également appelé à "l'adoption des décrets relatifs au gaz sans complications politiques". 

En ce qui concerne le renouvellement des contrats des opérateurs du téléphone mobile, le bloc a estimé que "ce renouvellement se fait par une décision du Conseil des ministres et non pas par une décision unilatérale du ministre des Télécoms". "Un appel d'offre doit avoir lieu selon les conditions du Conseil des ministres", a également dit M. Jreissati.

Le 8 décembre 2015, la Direction des adjudications (DDA) a annulé l'appel d'offres international pour la gestion triennale des réseaux de téléphonie mobile, alors que les contrats qui lient l'État à Orascom (qui gère Alfa) et Zain (qui exploite Touch) sont arrivés à échéance fin 2015. En l'absence de décision du Conseil des ministres sur ce dossier, ces contrats ont depuis été renouvelés unilatéralement par le ministère des Télécoms. Le Conseil des ministres a reporté, jeudi, au 27 juillet l'examen de ce dossier.

 

 

 

 

 

 

 

 


Les membres du bloc du changement et de la réforme se sont réunis mardi et se sont attardés sur plusieurs sujets d'actualité, dont le budget, question abordée lors des dernières réunions du Conseil des ministres.
A l'issue de la réunion, l'ancien ministre Sélim Jreissati a donné lecture du communiqué du bloc. Il a affirmé que les membres du bloc aouniste sont en faveur de l'adoption...