Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Sénégal : Karim Wade remercie le Qatar après sa libération

Karim Wade, fils de l'ex-président sénégalais et candidat de son parti à la prochaine présidentielle au Sénégal, a remercié vendredi l'émir du Qatar après avoir été gracié, puis libéré au terme d'années en prison dans son pays.

"Je remercie l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, qui par amitié pour moi, n'a cessé d'intervenir pour permettre qu'il soit mis fin à l'injustice que je subis depuis quatre ans. Je lui exprime ma profonde reconnaissance pour sa sollicitude", affirme Karim Wade, fils de l'ex-président Abdoulaye Wade (2000-2012), et qui fut son ministre, dans une déclaration transmise à l'AFP par sa formation, le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition).
Karim Wade s'est envolé, selon un responsable et des médias locaux, pour le Qatar quelques heures après son élargissement dans la nuit de jeudi à vendredi.

Il était détenu à Dakar depuis plus de trois ans: d'abord en détention préventive, puis, pour purger sa peine après une condamnation, en mars 2015, à six ans de prison ferme par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), une juridiction spéciale.
Il était accusé d'avoir illégalement acquis un patrimoine valorisé à 178 millions d'euros (sociétés au Sénégal et à l'étranger, comptes bancaires, propriétés immobilières, voitures...) lorsqu'il était conseiller puis ministre de son père.

"J'ai la conscience de celui qui a fait son devoir et exercé avec vertu et honneur les responsabilités d'Etat qui lui étaient confiées", ajoute Karim Wade, 47 ans. Il remercie les chefs religieux sénégalais dont Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, calife général des mourides, sa confrérie et celle de son père, et "regrette de n'avoir pas pu se rendre à Touba", ville sainte de cette communauté musulmane dans le centre du pays, "pour renouveler son allégeance".

Il appelle ses concitoyens à rejoindre le PDS créé par son père et qui le dirige toujours, "pour assurer les victoires à venir, notamment lors des prochaines élections législatives" prévues en 2017.
Karim Wade avait été désigné, deux jours avant sa condamnation, candidat du PDS pour la prochaine élection présidentielle, prévue au Sénégal en 2019.


Karim Wade, fils de l'ex-président sénégalais et candidat de son parti à la prochaine présidentielle au Sénégal, a remercié vendredi l'émir du Qatar après avoir été gracié, puis libéré au terme d'années en prison dans son pays.

"Je remercie l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, qui par amitié pour moi, n'a cessé d'intervenir pour permettre qu'il soit...