Dernières Infos

Turquie : le meurtrier présumé d'un pilote russe arrêté par la police

AFP
31/03/2016

La police turque a arrêté un homme accusé par Moscou d'avoir tué un pilote militaire russe qui s'était éjecté au-dessus de la Syrie après que son bombardier eut été détruit par la chasse turque en novembre, rapporte jeudi la presse turque.

Alparslan Celik a été arrêté avec une dizaine d'autres personnes dans un restaurant d'Izmir, sur la mer Egée, précise l'agence Dogan. Intervenant à la suite d'une information, la police a saisi une Kalachnikov, deux pistolets et des munitions.

Alparslan Celik est accusé par la Russie d'avoir tué de sang froid le pilote russe Oleg Peshkov, mitraillé lors de sa descente en parachute après s'être éjecté du Sukhoï-24 abattu par les F-16 turcs le 24 novembre à la frontière turco-syrienne. L'autre pilote du Sukhoï-24 avait été secouru après une opération de sauvetage conjointe des forces spéciales russes et syriennes.
La destruction de l'avion et l'assassinat du pilote ont provoqué une grave crise diplomatique et économique entre la Russie et la Turquie.

Il n'était pas immédiatement clair si l'arrestation de M. Celik était liée à cette affaire de l'avion ou s'il s'agissait simplement de possession d'armes. Avec treize autres suspects, il était interrogé jeudi, toujours selon Dogan.
Alparslan Çelik, fils d'un haut responsable du Parti d'action nationaliste (MHP), a combattu depuis 2014 en Syrie aux côtés des rebelles turkmènes, une minorité turcophone dont la langue est très proche du turc moderne.

Les rebelles turkmènes sont de solides alliés d'Ankara dans la lutte contre les forces syriennes loyales au président Bachar el-Assad, soutenu par la Russie depuis le début du conflit dans ce pays en 2011.
Alparslan Çelik avait refait surface en janvier pour assister aux funérailles à Istanbul d'un de ses compagnons de combat, ce qui avait encore fait enrager Moscou.

L'ambassadeur russe à Ankara, Andreï Karlov, avait en décembre nommément accusé M. Çelik d'avoir tiré sur Oleg Peshkov, et Moscou avait réclamé à la Turquie son arrestation immédiate, ainsi que celle de ses "complices", afin qu'ils soient jugés.
Çelik n'a jamais explicitement confirmé ou nié son implication dans la mort du pilote.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué