Dernières Infos

Polémique Israël-Onu : Ban Ki-moon persiste et signe

AFP
28/01/2016

Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a renouvelé mercredi ses critiques de l'occupation israélienne "étouffante" en Cisjordanie, au lendemain de déclarations d'Israël l'accusant de promouvoir le terrorisme.

"Après presque cinquante ans d'occupation et des décennies à attendre que se concrétisent les promesses des accords d'Oslo, les Palestiniens perdent espoir", a-t-il déclaré devant un comité de l'Onu sur les droits des Palestiniens.

"Les jeunes en particulier perdent espoir, ils sont exaspérés par une occupation étouffante", a-t-il ajouté. "Nous publions des déclarations, nous exprimons notre inquiétude et notre solidarité mais la vie n'a pas changé" pour les Palestiniens. "Alors certains Palestiniens se demandent: est-ce que tout cela n'est pas seulement un moyen de gagner du temps ?" pendant que le développement accéléré des implantations rend un Etat palestinien de moins en moins viable.

"Rien n'excuse le terrorisme", a réaffirmé M. Ban. Mais il a ajouté que les mesures sécuritaires ne régleront pas le conflit et a appelé à la reprise des négociations israélo-palestiniennes, dans l'impasse depuis des années.
Ces négociations "sont le seul chemin vers une solution juste et durable, c'est-à-dire la fin de l'occupation" et un Etat palestinien, a-t-il affirmé. "Vous pouvez compter sur moi pour continuer à m'exprimer franchement et à faire pression (..) en faveur de la paix".

Des diplomates prêtent à M. Ban, dont c'est la dernière année à la tête de l'Onu, l'intention de faire monter la pression sur le gouvernement israélien pour tenter de ranimer les perspectives de paix avant de passer la main à son successeur.

Ban Ki-moon avait fustigé mardi la colonisation israélienne en Cisjordanie et souligné la "frustration" des Palestiniens soumis à l'occupation, s'attirant une réplique acerbe du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Ces propos "encouragent le terrorisme", avait déclaré M. Netnayahu.

Le porte-parole de l'Onu Stéphane Dujarric a réaffirmé mercredi que "rien, absolument rien, ne peut justifier le terrorisme". Il a ajouté que M. Ban "confirme chaque mot de sa déclaration" de mardi devant le Conseil de sécurité. "Certains accusent le secrétaire général de justifier le terrorisme, rien n'est plus faux", a affirmé M. Dujarric sans mentionner M. Netanyahu.  Mais Palestiniens et Israéliens doivent comprendre que "le statu quo est intenable", a-t-il ajouté.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants