Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Esplanade des Mosquées : Netanyahu accuse les Palestiniens d'inciter à la violence

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu va exiger que les Palestiniens cessent "leur incitation à la violence" au sujet de l'Esplanade des mosquées, durant son discours devant l'Assemblée générale de l'Onu jeudi, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué.

"Israël désire la paix avec les Palestiniens qui continuent de diffuser des mensonges au sujet de notre politique sur le mont du Temple (nom donné par les juifs à l'esplanade des Mosquées)...Je vais exiger la fin de cette incitation à la violence", a indiqué M. Netanyahu qui est parti pour les Etats-Unis mardi.

Ces déclarations interviennent alors des échauffourées sporadiques ont de nouveau éclaté aux abords de l'esplanade des Mosquées mardi, des Palestiniens tentant de perturber les visites de juifs, nombreux dans la Vieille ville de Jérusalem en raison des célébrations de la fête de Soukkot.

Les Palestiniens craignent que la recrudescence des visites de juifs sur l'esplanade soient un pas de plus vers une prise de contrôle du 3e lieu saint de l'islam. Le site, sacré également pour les juifs, est situé dans la Vieille ville à Jérusalem-Est annexée et occupée par Israël, donc au coeur du conflit israélo-palestinien.
"Israël s'est engagée à respecter le statu quo et le fait tandis que des Palestiniens font entrer des armes de combat sur le site, désacralisant le lieu saint et brisant le statu quo", a accusé le Premier ministre israélien.

M. Netanyahu doit prononcer un discours devant l'Assemblée générale des Nations unies et rencontrer le secrétaire d'Etat américain John Kerry. Il avait assuré le 17 septembre au secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon que son pays était déterminé à faire appliquer "strictement" le statu quo sur l'esplanade des Mosquées.
M. Netanyahu va également évoquer la situation en Syrie, les "dangers de l'islamisme qui se renforce dans la région" et l'accord avec l'Iran auquel il continue de s'opposer, a précisé le Premier ministre. Le président palestinien Mahmoud Abbas doit lui s'exprimer mercredi à la tribune de l'Onu.


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu va exiger que les Palestiniens cessent "leur incitation à la violence" au sujet de l'Esplanade des mosquées, durant son discours devant l'Assemblée générale de l'Onu jeudi, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué."Israël désire la paix avec les Palestiniens qui continuent de diffuser des mensonges au sujet de notre politique sur le mont...