Dernières Infos

Syrie : les rebelles encerclent un village druze dans la province de Qouneitra

AFP
17/06/2015

Des rebelles encerclaient mercredi un village druze contrôlé par le régime de Bachar el-Assad et situé du côté syrien du plateau du Golan annexé par Israël, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Mardi, Israël, où vit une importante minorité druze, avait annoncé qu'il se préparait à un éventuel afflux de Syriens, notamment druzes, fuyant les combats dans cette zone.

Après de violents affrontements avec l'armée syrienne, les rebelles, dont des islamistes, "encerclent désormais totalement le village de Hadar", situé dans la province de Qouneitra et à la lisière de la province de Damas, rapporte l'OSDH. La province de Qouneitra, en grande partie située sur le plateau du Golan, est tenue en majorité par les rebelles mais comprend une poignée de villages et localités aux mains du gouvernement. "Les rebelles ont reçu des renforts d'autres localités de Qouneitra", a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, précisant que 10 soldats et 14 rebelles avaient été tués. "Les villageois druzes de Hadar soutiennent le gouvernement", a-t-il précisé.

Les druzes de Syrie, une minorité musulmane hétérodoxe qui représente environ 3% de la population, ont récemment exprimé leurs craintes face aux avancées des rebelles. La semaine dernière, 20 villageois druzes ont été exécutés après une altercation avec la branche d'el-Qaëda en Syrie dans la province d'Idleb (nord-ouest). Peu après, des forces rebelles ont brièvement pris une base aérienne dans la province à majorité druze de Soueida (sud), une avancée inédite dans cette région presque totalement sous le contrôle du régime.

Les rebelles ont été expulsés de l'aéroport mais les combats se poursuivent dans les environs. La communauté druze s'est tenue globalement à l'écart du conflit mais certains de ses membres combattent du côté du régime alors que d'autres, comme à Soueida, ont refusé de joindre l'armée dans des combats hors de cette province.

Le chef d'état-major israélien, le général Gadi Eisenkot, a affirmé mardi que son pays devait se préparer à un éventuel afflux de réfugiés syriens, sans évoquer en particulier les Druzes. Mais les dirigeants de la communauté druze en Israël ont appelé récemment le gouvernement à venir en aide à leurs coreligionnaires. Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan, qu'il a annexés, une décision jamais reconnue par la communauté internationale. Environ 510 km2 restent sous le contrôle de la Syrie.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué