Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Irak: les opérations militaires à Tikrit ont déplacé 28 000 personnes, selon l'Onu

L'offensive des forces gouvernementales irakiennes pour reprendre aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) la ville stratégique de Tikrit, a déplacé près de 28 000 personnes, a indiqué l'Onu jeudi.

"Les opérations militaires dans et autour de Tikrit ont précipité le déplacement d'environ 28 000 personnes vers Samarra", ont expliqué les Nations unies dans un communiqué.
"Des informations du terrain font état de mouvements de déplacement supplémentaires en cours et de familles bloquées aux points de contrôle", ont-elles ajouté.

Bagdad a annoncé avoir mobilisé 30 000 hommes et l'aviation pour cette offensive lancée lundi et présentée comme "la plus massive" depuis la prise par l'EI en juin 2014 de pans entiers du territoire irakien.
Cette offensive est appelée à durer: nos "forces avancent lentement et méthodiquement", en raison des tireurs embusqués et des bombes placées au bord des routes, a déclaré mercredi un officier à Samarra, la deuxième ville de la province de Salaheddine.

Située entre Bagdad et Mossoul, Tikrit, berceau de l'ex-président Saddam Hussein, est la deuxième ville la plus importante conquise en Irak par l'EI, un groupe extrémiste sunnite, après celle de Mossoul, à 350 km au nord de Bagdad.
Les combattants pro-gouvernementaux progressent depuis trois fronts: de la cité de Samarra au sud, du camp militaire de Speicher au nord et de la province de Diyala à l'est.
Craignant des représailles, des familles ont fui la région dès l'annonce dimanche par le Premier ministre Haider al-Abadi de l'offensive.

Les ONG Amnesty International et Human Rights Watch se sont dites inquiètes des dangers encourus par les civils à Tikrit, "les paramilitaires chiites (ayant) souvent mené des attaques de représailles contre des civils sunnites".
Les Etats-Unis de leur côté ont également mis en garde contre le risque de tensions confessionnelles à Tikrit.


L'offensive des forces gouvernementales irakiennes pour reprendre aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) la ville stratégique de Tikrit, a déplacé près de 28 000 personnes, a indiqué l'Onu jeudi."Les opérations militaires dans et autour de Tikrit ont précipité le déplacement d'environ 28 000 personnes vers Samarra", ont expliqué les Nations unies dans un communiqué."Des...