Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Israël : jusqu'à 20 ans de prison prévus contre les lanceurs de pierres

Israël compte durcir, devant le regain de tensions à Jérusalem, les peines de justice pour jets de pierres et de cocktails Molotov sur des véhicules, qui pourront aller jusqu'à vingt ans de prison. Réuni dimanche, le gouvernement a approuvé une modification en ce sens de la loi existante, a rapporté le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Ces amendements visent précisément les jets de projectiles sur les véhicules, l'une des formes de violence privilégiées au cours de l'agitation à laquelle Jérusalem-Est est en proie depuis quelques mois, et plus encore depuis dix jours. Le tramway de Jérusalem, ainsi que les voitures particulières conduites par des juifs ont été pris pour cibles.

Le Premier ministre a de nouveau promis la fermeté, tout en s'employant à l'apaisement. Il a redit n'avoir aucune intention d'autoriser les juifs à prier sur l'esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l'islam et lieu le plus sacré du judaïsme dans la Vieille ville de Jérusalem. L'inquiétude des musulmans devant une telle éventualité est l'une des causes des tensions actuelles.

"Nous ne modifierons pas les règles sur le culte et l'accès au mont du Temple (nom juif de l'esplanade des Mosquées). Nous nous sommes engagés à maintenir le statu quo pour les juifs, les musulmans et les chrétiens", a-t-il déclaré. "Ce qui est nécessaire maintenant, c'est de calmer les esprits, de faire preuve de responsabilité et de retenue afin d'éviter un embrasement sur et autour du mont du Temple. Il est plus facile d'attiser les flammes de la haine religieuse que de les éteindre", a-t-il ajouté.
Ce message est adressé "de la façon la plus claire" au président palestinien Mahmoud Abbas, ainsi qu'à "tous, y compris parmi nous", a-t-il dit en faisant référence aux activistes de l'ultra-droite israélienne, aux députés et à certains de ses propres ministres partisans d'une modification du statu quo sur l'esplanade.


Israël compte durcir, devant le regain de tensions à Jérusalem, les peines de justice pour jets de pierres et de cocktails Molotov sur des véhicules, qui pourront aller jusqu'à vingt ans de prison. Réuni dimanche, le gouvernement a approuvé une modification en ce sens de la loi existante, a rapporté le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Ces...