Dernières Infos

Syrie: Amnesty et HRW veulent une saisine de la CPI

AFP
17/09/2013
Amnesty International et Human Rights Watch (HRW) ont pressé les Nations unies de porter le dossier des violations des droits de l'Homme en Syrie devant la Cour pénale internationale (CPI), dans des communiqués publiés mardi.

Ces appels ont été lancés après la publication du rapport des experts de l'ONU confirmant l'utilisation d'armes chimiques dans l'attaque du 21 août près de Damas qui a fait plus de 1.4000 morts dont des enfants selon les renseignements américains.

Conformément à un accord américano-russe, Damas a accepté de se défaire de ses armes chimiques mais les deux organisations intarnationales de défense des droits de l'Homme ont jugé que les crimes de guerre ne devraient pas rester impunis.

"Des crimes (...) sont commis sur une base quotidienne" en Syrie, a relevé Amnesty International, en soulignant que la désignation de ceux qui en sont responsables "se fait attendre depuis longtemps".

Pour Richard Dicker, directeur du département de la justice internationale à HRW, porter le dossier syrien devant la CPI est "essentiel pour la (réalisation de la) justice".

"Mettre les armes chimiques sous les verrous et ne pas poursuivre ceux qui les ont utilisées est un affront aux civils qui sont morts", a-t-il dit.

Le régime de Bachar al-Assad et les rebelles s'accusent mutuellement d'avoir eu recours à ces armes prohibées.

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU tentent de s'entendre sur une résolution sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien mais sont en désaccord sur la nécessité ou non d'y inclure une menace de recours à la force en cas de manquements éventuels du régime.

HRW rappelle qu'aussi bien le régime que les rebelles qui le combattent sont accusés d'avoir commis des abus dans le conflit en Syrie, déclenché en mars 2011 par une contestation populaire brutalement réprimée.

"Référer (le dossier) à la CPI enverrait un message fort à toutes les parties en conflit disant que les crimes graves commis en violation du droit international, y compris des crimes de guerre et crimes contre l'humanité, ne seront pas tolérés", selon HRW.

Au moins 110.000 personnes ont été tuées dans le conflit syrien, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants