Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Dans la presse

Des élus appellent à la saisie des biens de Rifaat el-Assad en France

Un patrimoine estimé à plus de cent millions d'euros.

Plusieurs élus français ont récemment appelé à la saisie des biens immobiliers en France de Rifaat el-Assad, oncle du dirigeant syrien Bachar el-Assad, alors que la guerre fait rage en Syrie, rapporte le journal Le Monde.

 

Ainsi, le socialiste Christian Sautter, adjoint au maire de Paris chargé de l’emploi et ancien ministre du Budget, déplore dans une newsletter datée du 6 septembre le grand silence autour des affaires immobilières parisiennes de Rifaat el-Assad, en exil depuis 1984 et opposant autodéclaré au régime de Damas. "Le front financier me semble très important. Il est urgent de saisir les biens propres du clan Assad à l’étranger", écrit-il.

Il est rejoint dans ce sens par deux élus de droite, Laurence Dreyfuss (UMP) et David Alphand (dissident UMP) qui tentent depuis deux ans de pousser l’Etat à réagir face à l’imposant patrimoine immobilier des Assad en France.

 

Rifaat el-Assad, accusé d'être l'un des principaux instigateurs du massacre d’Hama en février 1982, est propriétaire d’un luxueux hôtel particulier avenue Foch, dans le 16e arrondissement à Paris, qui serait mis en vente pour 90 millions d’euros. Selon des élus français, une quarantaine d’appartements de standing figurent également au patrimoine parisien de M. Assad, évalué à au moins 160 millions d'euros. Il dispose aussi de propriétés à Londres, aux Etats-unis et en Espagne.

 

Aujourd'hui, Rifaat el-Assad ne figure pas sur la liste établie par l'ONU et l'UE des 179 membres ou soutiens du régime syrien dont les avois sont considérés comme des "bien mal acquis" et doivent être gelés, rappelle Le Monde.

Rifaat el-Assad est en exil depuis sa tentative de renverser son frère Hafez. Aujourd'hui, il se présente comme un opposant au régime de son neveu et est propriétaire de l'ANN, une chaîne d'informations à Londres dont la ligne est anti-régime.

 

Alors que des rumeurs font état de tentatives, de la part de Rifaat el-Assad, de vendre ses biens immobiliers, l'entourage du Syrien, interrogé par Le Monde, dément. Une source interrogée par le quotidien français indique que seul l'hôtel particulier de l'avenue Foch est à vendre, et ce depuis avant le début de la crise syrienne.

Dans ce contexte, l’entourage de Rifaat el-Assad dénonce "une folie médiatique" autour du nom Assad et réfute les allégations sur un départ du principal concerné de Paris. Certains élus et ONG, note Le Monde, veulent toutefois que soit posée la question de l'origine du patrimoine de l'oncle de Bachar el-Assad.

 


Plusieurs élus français ont récemment appelé à la saisie des biens immobiliers en France de Rifaat el-Assad, oncle du dirigeant syrien Bachar el-Assad, alors que la guerre fait rage en Syrie, rapporte le journal Le Monde.
 
Ainsi, le socialiste Christian Sautter, adjoint au maire de Paris chargé de l’emploi et ancien ministre du Budget, déplore dans une newsletter datée du 6 septembre...