Rechercher
Rechercher

Culture - Festival de Jounieh

« The Voice 2 » tourne définitivement sa page à Jounieh

Réunis pour la dernière fois en concert, les huit demi-finalistes de la deuxième saison du télé-crochet de TF1 ont su ravir leur public libanais en folie.

Anthony Touma.

Cela fait déjà plus d’un mois qu’ils se produisent sur scène dans toute la France. À peine terminée la deuxième saison du télé-crochet The Voice: la plus belle voix, les huit demi-finalistes et finalistes de l’émission ont continué l’aventure, assurant le show pour une trentaine de dates lors d’une tournée très réussie.
Pourtant c’est au Liban que cette dernière a pris fin mardi, la troupe ayant voulu honorer le pays du Cèdre, atteint par la fièvre de l’émission qui a fait découvrir au monde le talent fou du jeune candidat libanais Anthony Touma.
Pendant plus de deux heures et quart, Yoann Fréget, Emmanuel Djob, Louane, Loïs, Olympe, Nuno Resende, Dièse et Anthony ont réinterprété sur la scène du Festival international de Jounieh les plus grands moments de la saison. Devant un public conquis, les talents de The Voice ont fait salle comble, les fans remplissant les gradins du stade Fouad Chéhab. Rien de très surprenant tout compte fait, les billets du concert s’étant vendus comme des petits pains lors des quelques heures ayant suivi l’annonce de l’escale de la troupe au Liban.


Le concert a été amorcé par le gagnant de la saison, Yoann Fréget, qui a repris le titre This is a Man’s World, avant de céder la scène à Nuno, véritable bête de scène qui a chanté le titre Music. C’est ensuite Anthony Touma qui a fait son entrée sur scène sous les acclamations et les hurlements du public. En fait, chaque apparition d’Anthony sur scène a suscité un déchaînement de l’auditoire qui rencontre pour la première fois le jeune homme depuis le télé-crochet.
«Je suis fier d’être ici, a-t-il confié en arabe. Merci de m’avoir soutenu et suivi. Sans vous je ne serais pas là; je n’aurai jamais imaginé un jour avoir un aussi grand public.» Soucieux de ménager Olympe, qui avait remporté face à lui une demi-finale qui avait fait polémique en France comme au Liban, le jeune Touma a tenu à présenter son camarade.
«Il m’importe que vous fassiez preuve de respect en saluant Olympe, car j’ai toujours vanté à mes camarades français le respect dont font preuve les Libanais», a expliqué Anthony. Le public ne s’est pas fait prier et a réservé une ovation au finaliste qui a magnifiquement interprété le titre phare de Lana Del Rey, Born to Die.

« Le pays d’Anthony... »
Les sept talents français ont tour à tour fait part de leur plaisir de chanter au Liban, «le pays d’Anthony », remerciant les Libanais pour leur chaleureux accueil. «Cela fait longtemps que je voulais visiter ce pays, a affirmé Yoann, puisque mon auteur préféré n’est autre que Gibran Khalil Gibran.»
En tout, les «candidats» ont repris leurs duos de demi-finale et deux chansons individuelles, à part Yoann qui en a interprété quatre dont Earth Song, de Mickael Jackson, et Anthony et Olympe qui ont eu droit à trois solos: Born to Die, Si maman si et Zombie pour Olympe; Live and Let Die, Stay et Billie Jean pour Anthony. La belle Dièse, qui a fait son entrée en robe dentelle très transparente, a mis le feu au stade en chantant Titanium, son titre des Battles. Louane et Loïs ont repris de leur côté leur chanson des auditions à l’aveugle, Un homme heureux et Somebody that I Used to Know. « J’aimerai offrir cette chanson pour tous les Libanais qui ont été victimes aujourd’hui de l’explosion à Beyrouth», a annoncé pour sa part Emmanuel, en chantant Georgia on my Mind.
Enroulé dans le drapeau national, Anthony a voulu répondre à tous ceux qui ont critiqué son départ du pays pour aller chercher fortune ailleurs. «Si je suis parti, c’est que j’avais d’abord envie de faire connaître mon pays à ceux qui n’ont pas eu la chance de le connaître, a-t-il dit. Ensuite, je sais que de nombreux Libanais passionnés de musique aimeraient être à ma place aujourd’hui et perdent espoir peu à peu au Liban. J’ai voulu leur prouver qu’il est possible d’y arriver.»


Les huit talents ont finalement clos le spectacle par Envole-moi et We are the World, chantés à la collégiale devant un public hystérique. Avec ce concert, ce n’est pas uniquement la saison 2 de The Voice qui se termine, mais aussi les soirées du festival de Jounieh. Organisées par Phellipolis, 2U2C et Star System, exécutées par ICE avec le support de la municipalité de Jounieh et du ministère du Tourisme, elles ont réuni cette année de grands noms comme Michel Sardou, Ragheb Alama et Mika.
Par ailleurs, les fans d’Anthony Touma ont rendez-vous avec lui le 12 août 2013, dans les Souks de la capitale, pour un concert en solo dans le cadre de «Beirut Holidays». Les fans d’Olympe peuvent quant à eux profiter bientôt de son album de reprises disponible à partir du 22 juillet et dont deux titres ont déjà été libérés en version digitale.

 

 

Pour mémoire

The Voice 2 : une magouille financière derrière la sortie d’Anthony Touma ? Jenifer sous le feu des critiques

 

Les angoisses d'Anthony 

 

Opinions

La leçon d’Anthony

 

L’injustice faite à Anthony

Cela fait déjà plus d’un mois qu’ils se produisent sur scène dans toute la France. À peine terminée la deuxième saison du télé-crochet The Voice: la plus belle voix, les huit demi-finalistes et finalistes de l’émission ont continué l’aventure, assurant le show pour une trentaine de dates lors d’une tournée très réussie. Pourtant c’est au Liban que cette dernière a pris...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut