Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Bahreïn va enquêter sur les activités du Hezbollah sur son territoire

Le ministre de l'Intérieur de Bahreïn a annoncé mercredi avoir ordonné une enquête sur de possibles activités économiques sur son territoire du Hezbollah chiite libanais, considéré comme une "organisation terroriste" par ce royaume.

Cheikh Rached Ben Abdallah al-Khalifa a "ordonné d'enquêter sur de possibles activités du Hezbollah dans le royaume de Bahreïn", a indiqué l'agence bahreïnie BNA.

L'enquête portera sur "les activités financières et commerciales, les transferts d'argent et toute activité sous couvert d'organisations caritatives" menées par le Hezbollah, impliqué dans les combats en Syrie aux côtés des troupes du régime de Bachar al-Assad.

Bahreïn, siège de la 5e flotte américaine, a interdit fin mai aux mouvements politiques d'avoir des contacts avec le Hezbollah.

En avril, le conseil des ministres a décidé d'inscrire le puissant mouvement chiite libanais sur la liste des "organisations terroristes", sur recommandation du Parlement boycotté par l'opposition chiite.

Bahreïn, seul État du Golfe où la majorité de la population autochtone est chiite, est secoué par des troubles depuis l'écrasement il y a deux ans d'un soulèvement contre la monarchie sunnite.

Lors de la révolte de février/mars 2011 à Bahreïn, le Hezbollah avait régulièrement dénoncé la répression menée contre les manifestants chiites, ce que Manama avait démenti en accusant le mouvement libanais d'ingérence dans ses affaires internes.

Au terme d'une réunion dimanche à Jeddah, les monarchies du Golfe, qui soutiennent la rébellion syrienne, ont annoncé qu'elles envisageaient de prendre "des mesures contre les intérêts" du Hezbollah dans ces monarchies, en représailles à son intervention armée dans le conflit syrien.

Le ministre de l'Intérieur de Bahreïn a annoncé mercredi avoir ordonné une enquête sur de possibles activités économiques sur son territoire du Hezbollah chiite libanais, considéré comme une "organisation terroriste" par ce royaume.Cheikh Rached Ben Abdallah al-Khalifa a "ordonné d'enquêter sur de possibles activités du Hezbollah dans le royaume de Bahreïn", a indiqué l'agence...