Dernières Infos

L'auteur de l'attentat de Damas aurait été arrêté

Reuters
24/07/2012

Les autorités syriennes ont arrêté un individu qu'elles accusent d'avoir perpétré l'attentat à la bombe qui a coûté la vie à quatre hauts responsables de la sécurité mercredi dernier à Damas, rapporte mardi l'agence de presse iranienne Fars.

Le suspect travaillait au siège de la sécurité nationale dans la capitale, où l'explosion a eu lieu, précise l'agence en citant les propos d'un député syrien, Mohammad Zahir Ghanoum.

 

"L'agent qui a commis l'attentat contre le conseil suprême de la sécurité nationale a été arrêté", a déclaré l'élu.

"L'individu arrêté est un employé du personnel du bâtiment mais je ne peux pas donner de détails supplémentaires. Les aveux de cette personne seront probablement diffusés dans un proche avenir."

 

Une source proche de la sécurité syrienne a déclaré la semaine dernière que l'auteur de l'attentat était un garde du corps affecté à la protection des membres du cercle rapproché du président Bachar el-Assad. La télévision publique syrienne a parlé quant à elle d'un kamikaze.

L'attentat a coûté la vie au ministre syrien de la Défense Daoud Rajha, au vice-ministre de la Défense Assef Chawkat, beau-frère de Bachar el-Assad, au chef des services de renseignement Hicham Bekhtyar ainsi qu'au général Hassan Tourkmani, ancien ministre de la Défense.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le travail des Palestiniens, un dossier délicat et un timing sensible

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants