Rechercher
Rechercher

Culture - Qu’est-ce que vous me chantez là ?

« Jackson » : quand Johnny Cash demande la main de June Carter

Johnny Cash et June Carter, à la vie comme sur scène.

Le chanteur de country music Johnny Cash, classé par le magazine Rolling Stone 21e meilleur chanteur de tous les temps, laisse une discographie intéressante et un parcours qui influença et continue d’influencer les générations à venir.
«Hello, I’m Johnny Cash.» C’est ainsi que le chanteur-compositeur commençait d’habitude ses concerts, avec sa guitare en bandoulière rejetée derrière le dos. Johnny Cash, c’est cet homme en noir («Man in black»), surnommé ainsi pour les vêtements sombres qu’il arborait et qui contrastaient fortement avec les tenues de scène des autres groupes country de l’époque, généralement vêtus de chapeaux de cow-boys et de costumes bariolés. Aujourd’hui encore, on en trouve des traces dans la culture américaine: ainsi, les uniformes noirs de la marine des États-Unis sont surnommés des « Johnny Cashes».
Mais Johnny Cash, outre son talent, était connu pour avoir brûlé sa vie au début de sa carrière. Ses frasques, ses dépendances, ses multiples désintoxications, mais aussi ses journées passées sur la route, de ville en ville, pour des concerts avec ses amis de l’époque, Elvis ou Jerry Lee Lewis, ruinent sa vie privée. En 2005, James Mangold offre à Joaquin Phoenix et Reese Witherspoon les rôles respectifs de Cash et Carter dans Walk the Line pour retracer le parcours de ce duo de chanteurs.
Celui qui est considéré comme une figure majeure de la musique américaine du XXe siècle, avec 90 millions d’albums vendus durant ses cinquante années de carrière, évoque toujours dans ses chansons les thèmes de la douleur, de l’emprisonnement. Il était d’ailleurs très connu pour son engagement politique et son action en faveur des détenus, devant lesquels il s’est souvent produit. Ce qui donna naissance à la chanson Folsom Prison Blues.

Des hauts après les bas
Jackson est pourtant une chanson plus humoristique et plus drôle qui sort du lot des refrains tristes et qui marque la résurrection de Johnny Cash après sa descente aux enfers.
Après avoir divorcé, en 1966, de son épouse Vivian Liberto qui ne supporta pas sa vie mouvementée, Johnny Cash était tombé amoureux de June Carter rencontrée lors des tournées. En 1968, treize ans après leur première rencontre, Cash demande la main de la chanteuse country pendant leur interprétation en duo de Jackson, chanson qui avait obtenu le Grammy Award du meilleur duo. Le chanteur avait demandé sa main à plusieurs reprises. June Carter avait refusé, prétextant qu’elle n’accepterait que lorsqu’il serait «clean».
Ce soir-là, au cours de ce concert live dans l’Ontario, avant d’interpréter Jackson et devant une audience médusée, Johnny fait sa déclaration et June dit oui. De cette union et de ce bel amour naîtra un fils. Le couple continuera de travailler ensemble pendant 35 ans jusqu’au décès de June Carter le 15 mai 2003. Johnny Cash la suivra quatre mois plus tard. Comme quoi, on peut mourir d’aimer.


Le chanteur de country music Johnny Cash, classé par le magazine Rolling Stone 21e meilleur chanteur de tous les temps, laisse une discographie intéressante et un parcours qui influença et continue d’influencer les générations à venir. «Hello, I’m Johnny Cash.» C’est ainsi que le chanteur-compositeur commençait d’habitude ses concerts, avec sa guitare en bandoulière rejetée...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut