Actualités

Le colloque sur le monachisme syriaque (2-5 avril) : au service de la convivialité et de l'unité

CONFERENCES ET SEMINAIRES
01/04/1997
Le colloque sur «Le monachisme syriaque aux premiers siècles de l’Eglise (IIe — début du VIIe siècle) qui s’ouvre demain 2 avril au couvent Saint-Elie, à Antélias, revêt une importance particulière. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le monachisme n’est pas un phénomène limité à la religion chrétienne, mais une constante humaine qu’on retrouve dans de nombreuses religions et civilisations antérieures au christianisme. Le colloque qui s’ouvre revêt donc, à la lumière de cette donnée, trois dimensions. Il aspire à dégager des éléments culturels communs à toutes les civilisations du Moyen-Orient, et donc à renforcer la convivialité qui est une des marques distinctives de la culture libanaise. Il vise ensuite à rapprocher les Eglises entre elles, et à servir la cause de leur unité. Il aspire enfin à mieux servir la cause du travail pastoral et apostolique de l’Eglise.

Le Centre d’études et de recherches pastorales (CERP) présidé par le P. Maroun Atallah et les organisateurs du colloque (2-5 avril) tenteront, comme ils l’ont fait au cours des quatre précédentes éditions de cette manifestation, de mettre en relief les valeurs de la pensée, de l’histoire, de la spiritualité et de la culture des syriaques, ainsi que leurs relations avec les peuples influencés par leur civilisation. Une culture unique, toujours vivace au sein de la civilisation arabe contemporaine.

Pour ses organisateurs, ce colloque est fidèle aux orientations générales de la Journée du patrimoine mondial (18 avril) proclamée par les Nations Unies et la Journée du patrimoine national proclamée par le Liban, le 10 avril. Il regroupera des penseurs et chercheurs du Liban, de plusieurs pays arabes, d’Europe, d’Amérique, d’Inde et d’Iran, ainsi que des délégations populaires venues du Liban, de Syrie et d’Irak. Ce sera pour tous l’occasion de réfléchir sur un patrimoine à la fois mondial et national de première importance par sa profondeur spirituelle et théologique, source de valeurs indispensable pour le courant matérialiste et la «culture de la mort» qui nous entourent.
Le colloque est placé sous le haut patronage des patriarches Nasrallah Boutros Sfeir (maronite), Ignace Zakka 1er Iwas (syriaque orthodoxe), Ignace Antoun II Hayeck (syriaque catholique), Raphaël 1er Bidawid (chaldéen), Mar Dinkha IV (Eglise assyrienne orientale, nouveau calendrier) et Mar Addaï (Eglise assyrienne orientale, ancien calendrier). Le patriarche Zakka Iwas prononcera le mot d’ouverture, tandis que le patriarche Antoun II Hayeck prononcera le mot de clôture, samedi 5 avril.
Comme d’habitude, le CERP s’est associé à divers facultés, instituts et centres de recherches, afin de couvrir toutes les questions soulevées par ce colloque:
Du Liban, citons l’Institut de liturgie de l’Université de Kaslik, l’Institut de théologie Saint Jean Damascène de l’Université de Balamand, l’Institut français d’archéologie pour le Proche-Orient (IFAPO), le Centre de documentation et de recherches arabes chrétiennes (CEDRAC), le Centre de recherche et d’études syriaques; d’Irak, la faculté de théologie de Bagdad.
De France, la faculté de théologie de l’Université catholique de Lille, le département de théologie de l’Université catholique de Paris, les Editions du cerf, et la collection sources chrétiennes; d’Italie, l’Institut universitaire oriental de Naples; de Grande-Bretagne, l’Institut oriental de l’Université d’Oxford; d’Allemagne, l’Institut d’études liturgiques de Trêves.
Dans un souci de fidélité aux recommandations du Colloque sur le patrimoine syriaque IV, dont les actes sont parus, les organisateurs feront paraître deux communiqués finaux, le premier de nature académique, faisant le point des recherches entreprises, le second de nature pastorale, ouvert sur le vécu monastique aujourd’hui.
Une exposition d’ouvrages scientifiques et pastoraux sur le patrimoine syriaque, à laquelle participent des maisons d’éditions arabes et françaises, accompagnera le colloque.
Le programme détaillé des quatre jours du colloque accompagnera tous ceux qui désirent y participer. Pour s’inscrire au colloque, ou toute information supplémentaire, on peut joindre le CERP aux numéros de téléphone suivants: 01/407534 ou 402073 (fax). F.N.

À la une

Retour au dossier "Actualités"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Échec au roi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué