Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Etats-Unis

La Maison Blanche dénonce la diffusion de vidéos tronquées de Biden

Le président américain, Joe Biden, lors d'une rencontre avec le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, le 17 juin 2024 à Washington. Kevin Dietsch/Getty Images/AFP

Des "faux au rabais": la Maison Blanche a dénoncé lundi la diffusion par le camp conservateur de vidéos censées prouver un déclin mental et physique de Joe Biden, faisant valoir que les images avaient été tronquées et manipulées.

"Cela vous montre à quel point les républicains sont désespérés", a dit la porte-parole de l'exécutif américain, Karine Jean-Pierre, lors de son point presse quotidien, parlant de "fausses vidéos au rabais" ("cheapfake videos").

Elle réagissait à la diffusion ces derniers jours sur les réseaux sociaux, par des médias conservateurs, notamment le New York Post, ou par un compte officiel du parti républicain, de courtes vidéos à première vue accablantes pour le président américain.

Sur l'une de ces vidéos, le démocrate de 81 ans apparaît complètement désorienté alors qu'il assiste à un spectacle de parachutisme avec d'autres dirigeants du G7, pendant un sommet la semaine dernière en Italie.

Karine Jean-Pierre a indiqué que Joe Biden s'était sciemment écarté du groupe pour féliciter l'un des parachutistes, ce dont on se rend compte "en laissant la vidéo se poursuivre un peu plus longtemps".

Autre séquence très commentée: un plan serré sur Joe Biden complètement figé pendant un concert donné récemment à la Maison Blanche, et décrit par les adversaires de l'octogénaire comme un épisode de confusion mentale.

"Le président était là à écouter la musique et il ne dansait pas. Vous m'excuserez. Je ne savais pas que ne pas danser était révélateur d'un problème de santé", a ironisé Karine Jean-Pierre.

Enfin la Maison Blanche s'était indignée ce week-end après la diffusion dans la sphère conservatrice et trumpiste d'une vidéo extraite d'une réunion politique à Los Angeles (Californie).

On y voit Joe Biden paraissant égaré sur la scène, avant que son prédécesseur Barack Obama ne lui prenne le poignet et ne le guide vers la sortie.

"Le New York Post, encore une fois, manque de respect à ses lecteurs", a critiqué sur le réseau social X un autre porte-parole de la Maison Blanche, Andrew Bates, à propos de ce journal contrôlé par le magnat conservateur Rupert Murdoch.

Le porte-parole a assuré que le président américain s'était seulement attardé sur la scène pour savourer les applaudissements de ses partisans.

L'âge du président américain est une préoccupation majeure des électeurs, à en croire les sondages, et un angle d'attaque récurrent de son grand rival Donald Trump.

L'ancien président et candidat républicain, qui à 78 ans n'est pourtant pas beaucoup plus jeune que Joe Biden, ne suscite pas les mêmes interrogations sur sa forme physique et mentale, en dépit de ses déclarations parfois franchement décousues.

Des "faux au rabais": la Maison Blanche a dénoncé lundi la diffusion par le camp conservateur de vidéos censées prouver un déclin mental et physique de Joe Biden, faisant valoir que les images avaient été tronquées et manipulées.

"Cela vous montre à quel point les républicains sont désespérés", a dit la porte-parole de l'exécutif...