Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Singapore Airlines

Turbulences mortelles : une enquête en cours pour déterminer les cirsconstances de l'accident

Les passagers du vol SQ321 de Singapore Airlines entre Londres et Singapour, qui a fait un atterrissage d'urgence à Bangkok, saluent les membres de leur famille à leur arrivée à l'aéroport de Changi à Singapour, le 22 mai 2024. Photo AFP/ROSLAN RAHMAN

Des enquêteurs singapouriens ont commencé à analyser les données de vols et les enregistrements dans le cockpit après des turbulences qui ont fait un mort et une centaine de blessés mardi lors d'un vol de la compagnie Singapore Airlines, a annoncé vendredi le ministre des Transport singapourien. "Nous avons une équipe qui s'est rendue à Bangkok (...) et ils sont en train d'examiner les données pour déterminer ce qu'il s'est passé", a déclaré le ministre Chee Hong Tat.

Des données de vol montrent que le Boeing 777-300ER a plongé de 1.800 mètres en quelques minutes. Les passagers ont dit que cela avait été si soudain qu'ils n'ont pas eu le temps d'attacher leurs ceintures. L'expérience a été terrifiante pour les 211 passagers et 18 membres d'équipage du vol SQ321 Londres-Singapour. Un Britannique de 73 ans est décédé et 104 personnes ont été blessées, dont 48 sont toujours hospitalisées à Bangkok, où le Boeing 777 a effectué un atterrissage d'urgence après l'accident.

Le directeur de l’hôpital de Bangkok, Samitivej Srinakarin, a déclaré que ses équipes n'avaient jamais soigné de telles blessures causées par des turbulences. Plusieurs des personnes hospitalisées souffrent de blessures au crâne, au cerveau et à la colonne vertébrale.

Enquêteurs américains

Un peu plus tôt dans la journée, la compagnie aérienne avait annoncé des changements dans sa politique de sécurité à bord de ses avions. Désormais, le personnel navigant cessera de distribuer repas et boissons chaudes dès que le signal "attachez vos ceintures" est allumé, a indiqué la compagnie dans une déclaration à l'AFP, tandis que le directeur général Goh Choon Phong s'est excusé mercredi pour l'"expérience traumatisante" et a présenté ses condoléances à la famille du Britannique décédé.

Singapore Airlines "continuera à revoir ses procédures car la sécurité de ses passagers et de son équipage est de la plus haute importance", a également ajouté la compagnie. Des enquêteurs américains ont également été dépêchés en Thaïlande.

Invisibles sur les radars 

"C'était le carnage absolu, instantanément. C'était absolument surréaliste. Vous savez, il n'y a pas eu d'avertissement", a déclaré un passager, Keith Davis, à la chaîne australienne Channel 9. "Avant même de nous en rendre compte, on était au plafond. Et puis boum, on se retrouve au sol. On ne sait pas ce qui se passe", a encore raconté cet Australien, dont l'épouse a été sérieusement blessée à la colonne vertébrale après avoir heurté le compartiment des bagages à main et être retombée sur le sol.

Des photos prises à l'intérieur de l'avion après son atterrissage à Bangkok montrent une cabine sens dessus dessous, jonchée de nourriture, de boissons et de bagages, avec des masques à oxygène qui pendent du plafond.

Selon des experts de la sécurité aérienne, interrogés par l'AFP, les passagers ne prennent souvent pas assez au sérieux le port de la ceinture de sécurité, ce qui les expose à des risques en cas de turbulences inattendues. Des scientifiques ont également indiqué que les turbulences à air clair, c'est-à-dire lorsque le ciel est sans nuages et qui sont invisibles sur les radars, s'aggravent en raison du changement climatique.

Des enquêteurs singapouriens ont commencé à analyser les données de vols et les enregistrements dans le cockpit après des turbulences qui ont fait un mort et une centaine de blessés mardi lors d'un vol de la compagnie Singapore Airlines, a annoncé vendredi le ministre des Transport singapourien. "Nous avons une équipe qui s'est rendue à Bangkok (...) et ils sont en...