Actu littéraire

Actualités

Le Prix de la littérature arabe 2023

Créé par la Fondation Jean-Luc Lagardère et l’Institut du monde arabe, le Prix de la littérature arabe 2023 a été décerné à l’auteur franco-irakien Feurat Alani pour son roman Je me souviens de Falloujah (Éd. JC Lattès), alors que le Prix de la littérature arabe des lycéens 2023 a été attribué à l’écrivain Abdelkrim Saifi pour son roman Si j’avais un franc (Éd. Anne Carrière). En plébiscitant le livre de Feurat Alani, le jury a salué « un roman émouvant sur l’amnésie et la mémoire retrouvée entre la France et l’Irak, sur la relation à la fois complexe et tendre d’un père à son fils, sur l’exil et les souvenirs d’un pays déchiré… avec beaucoup de finesse, de tendresse, d’intelligence, mais aussi d’humour ».

La rentrée littéraire de janvier-février 2024

La rentrée littéraire de janvier-février 2024 est prometteuse avec, outre les titres posthumes de Jabbour Douaihy (Il y avait du poison dans l’air), Russel Banks (Le Royaume enchanté) et Christian Bobin (Le Murmure), les livres de JMG Le Clézio (Identité nomade chez Robert Laffont), Nicolas Mathieu, Régis Jaufret, Philippe Besson, Patrick Besson, Cécile Coulon, David Foenkinos, Marie Darrieusecq, François Garde, Nina Bouraoui, Joy Sorman, Boualem Sansal, Jean-Marie Rouart, Dominique Fernandez, Olivier Rolin, Charles Dantzig, Colette Fellous… pour la littérature française  ; et Colum McCann, Hakan Günday, Mo Yan, Hisham Matar, Joseph O’Connor… pour la littérature étrangère, sans compter Un ballet de lépreux et autres textes de Leonard Cohen aux éditions du Seuil.

Le Prix de la littérature arabe 2023Créé par la Fondation Jean-Luc Lagardère et l’Institut du monde arabe, le Prix de la littérature arabe 2023 a été décerné à l’auteur franco-irakien Feurat Alani pour son roman Je me souviens de Falloujah (Éd. JC Lattès), alors que le Prix de la littérature arabe des lycéens 2023 a été attribué à l’écrivain Abdelkrim Saifi pour son roman...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut