Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Le point sur la guerre entre Israël et le Hamas

La guerre entre Israël et le Hamas, entrée mardi dans son 60e jour, a été déclenchée par une attaque sanglante et sans précédent menée par le mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien à partir de la bande de Gaza.

Selon Israël, 1.200 personnes, en majorité des civils, ont été tuées lors de cette attaque au cours de laquelle environ 240 personnes avaient été enlevées et emmenées dans le petit territoire palestinien contrôlé par le Hamas depuis 2007.

Selon un nouveau bilan d'Israël, 138 otages restent retenus à Gaza après la libération pendant la trêve de 105 autres, dont 80 en échange de 240 prisonniers palestiniens détenus par Israël.

En représailles à l'attaque du 7 octobre, Israël a juré d'"anéantir" le Hamas, et son armée mène des bombardements intenses et dévastateurs sur le territoire palestinien assiégé, parallèlement à une vaste opération terrestre lancée le 27 octobre.

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état mardi de 16.248 morts, à plus de 70% des femmes et enfants et adolescents, dans les bombardements israéliens à Gaza.

Voici les derniers développements:

Intenses bombardements dans le sud

L'armée israélienne a étendu mardi son offensive contre le Hamas dans le sud de la bande de Gaza où elle a mené des frappes meurtrières. L'infanterie est notamment entrée dans la grande ville de Khan Younès et y mène d'intenses combats au sol, selon la même source.

Selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), l'hôpital Nasser de Khan Younès, submergé par l'afflux de blessés et à court de personnel et de fournitures, abrite plus de 1.000 patients et 17.000 déplacés.

Selon l'ONU, 1,8 million de personnes, soit les trois quarts environ de la population, ont été déplacées par la guerre dans la bande de Gaza.

Scénario "infernal"

"Un scénario encore plus infernal est sur le point de se réaliser, auquel les opérations humanitaires ne pourront peut-être pas répondre", a averti la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour les Territoires palestiniens, Lynn Hastings.

La situation à Gaza est "proche de l'heure la plus sombre de l'humanité", a averti de son côté l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon l'OMS, le nombre d'hôpitaux opérationnels à Gaza est passé de 36 à 18 en moins de 60 jours.

"Parmi les pires attaques"

Jan Egeland, secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), a lui affirmé que "l'anéantissement de Gaza figure désormais parmi les pires attaques de notre époque à l'encontre de populations civiles".

82 soldats tués à Gaza

Quatre-vingt-deux militaires israéliens ont péri depuis le début de l'offensive terrestre israélienne dans la bande de Gaza, a indiqué mardi le bureau de communications de l'armée israélienne.

Un premier militaire libanais tué

Un soldat libanais a été tué et trois autres blessés mardi dans un bombardement israélien contre un poste militaire dans le sud du Liban, a affirmé l'armée libanaise dans un communiqué, premier mort dans ses rangs depuis le début des affrontements à la frontière entre Israël et le puissant mouvement armée libanais Hezbollah. Un agriculteur syrien a été tué dans une frappe selon l'agence de presse ANI.

Manifestation de proches d'otages

Aux cris de "60 jours c'est trop!", des familles d'otages ont de nouveau réclamé mardi une mobilisation internationale pour obtenir leur libération, et rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a répété oeuvrer "pour le retour de tout le monde".

"Condamner sans ambiguité"

Le président américain Joe Biden a appelé mardi à "condamner sans ambiguïté et avec force les violences sexuelles des terroristes du Hamas" commises sur "les femmes et jeunes filles" le 7 octobre.
La guerre entre Israël et le Hamas, entrée mardi dans son 60e jour, a été déclenchée par une attaque sanglante et sans précédent menée par le mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien à partir de la bande de Gaza.Selon Israël, 1.200 personnes, en majorité des civils, ont été tuées lors de cette attaque au cours de laquelle environ 240 personnes avaient...