Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Traits d’union

Palestine-Israël : histoire d’une passion française

Longtemps perçue comme la seule puissance occidentale à tenir tête à l’Etat hébreu dans la guerre qu’il mène aux Palestiniens, la France s’est, depuis 2007, progressivement alignée sur les positions israéliennes. Une évolution en grande partie nourrie par des considérations de politique intérieure.

Palestine-Israël : histoire d’une passion française

Illustration : Yann Charaoui

Devant la salle mythique de l’Olympia, à Paris, une file à n’en plus finir. Celle que l’on surnomme l’« Astre d’Orient » s’apprête à se produire sur scène. Nous sommes en novembre 1967. Oum Kalthoum fait une halte dans la capitale française pour les...

Devant la salle mythique de l’Olympia, à Paris, une file à n’en plus finir. Celle que l’on surnomme l’« Astre d’Orient » s’apprête à se produire sur scène. Nous sommes en novembre 1967. Oum Kalthoum fait une halte dans la capitale française pour les...

commentaires (8)

Très bon article, vous articulez parfaitement (et de façon concise) des notions qui dorment dans le subconscient.

Kgz

14 h 58, le 25 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Très bon article, vous articulez parfaitement (et de façon concise) des notions qui dorment dans le subconscient.

    Kgz

    14 h 58, le 25 janvier 2023

  • Excellent papier, très documenté et très bien écrit (ce qui facilite beaucoup sa lecture). J’applaudis des 2 mains, du très bon journalisme.

    Marionet

    10 h 28, le 25 janvier 2023

  • Les relations France-Israël vues depuis Paris ne peuvent vous apporter que des désillusions .La France profonde en a marre des Arabes , Islamistes ou non . Nous avons les mêmes sentiments qu'un habitant d'Achrafieh vis à vis des Palestiniens et de ceux qui défilent à Paris derrière des drapeaux étrangers Dans mon école en 1967 (j'avais 16 ans) nos cœurs battaient pour Israël... Nous sommes en France chez nous et nous souhaitons que l’Étranger ne prenne pas Paris pour pour la France .. J'ai vécu au Liban avant et après 1975 ,alors je confie le chagrin des Palestiniens à magnats du pétrole qui pas quoi faire de leur argent .

    Yves Gautron

    20 h 49, le 24 janvier 2023

  • Quel magnifique article ! Histoire dense écriture fluide bravo !? Merci Souleyma

    Noha Baz

    16 h 35, le 24 janvier 2023

  • Moins Wikipédia que les précédents articles. Un enchaînement de faits et d’exemples. On continue à penser comme dans les années 1970-1980, du temps du premier choc pétrolier 1973, suivi par l’arrivée de Giscard, et son ministre Guiringaud, et Mitterrand et son ministre Cheysson. On pense toujours comme au bon vieux temps de la centralité de la question palestinienne, et le rôle d’Arafat et de la ''centrale palestinienne'', bref du temps de ''l’internationale palestinienne'' et autre mouvement de libération nationale, un peu partout dans le monde. Mais les temps ont changé, guerre froide, Urss, chute du mur de Berlin, et les Palestiniens ont rejoint les Kurdes (peuples sans États) dans les ''MARGES DE L’ESPACE RÉGIONAL'', selon les termes d’une historienne, connue et reconnue. Guiringaud et Cheysson étaient-ils si ouvertement pro palestinien, quand Arafat s’engageait contre Israël, que quand il s’engageait dans la guerre civile au Liban. La France évitait de près de sacrifier le Liban au profit d’une "juste cause palestinienne"... Un fait sur les relations de la France et les Palestiniens : Quand Lionel Jospin fut caillassé pour ses propos sur le Hezbollah, un mouvement qui prétend les défendre, la droite parlait de dérapage, et l’Autorité palestinienne manifestait son embarras. France-Israël, et c’est pour quand l’entrée dans la Francophonie ? Pour le reste, immigration, Maghreb, Oum Koulthoum ????

    Nabil

    12 h 54, le 24 janvier 2023

  • Ce n'est pas un article journalistique mais un bon dossier résumant les positions successives de la France vis à vis de la transformation de la Palestine en Israël. Un exemple parmi d’autre dans l’histoire, du comment les nations disparaissent au profit d'autres qui naissent.

    DAMMOUS Hanna

    12 h 37, le 24 janvier 2023

  • Bravo Souleyma, très bel article!

    Selim Nassib

    12 h 02, le 24 janvier 2023

  • Article trop long. Bien que l’auteur a sans doute bien bossé ses recherches. J’ai dû m’arrêter au 3e paragraphe. Cependant pour résumer ce que je pense des paragraphes lus: Si la France s’est alignée sur Israël : Avec le temps, tout le monde ( sauf au liban et les groupes d’extrême gauche en Europe) a réalisé qu’in fine, la paix est voulue par Israël puisque les accords d’Abraham ont eu lieu avec certains pays arabes qui le voulaient. En amont, l’Egypte avait fait la paix. La Turquie évidemment déjà en paix. Le Maroc aussi. Avec le temps, le monde a réalisé que ceux qui ne cherchaient vraiment pas la paix… ce sont certains pays arabes et leur nouveau commanditaire perse. Sans trop philosopher, les faits sont là. Y en a qui cherchent vraiment la paix et la croissance économique pour leurs pays. Comme les émirats et le maroc Et d’autres qui parlent missiles et autres matières explosives stockées en pleine capitales . D’autres évolutions des sociétés occidentales sont apparues surtout que les terroristes de Daech et cie ( et ben laden auparavant) il fut constaté qu’israel et le monde occidental avaient le même ennemi. Abstraction faite des palestiniens qui n’ont jamais su prendre le train pour la paix à cause du hamas qui rejette toute forme de paix. Voyez l’irlande? Une fois que les indépendantistes ont déclaré OFFICIELLEMENT qu’ils déposaient les armes pour se consacrer à la construction de leur pays… la paix fut établie et la confiance revenue.

    radiosatellite.co

    09 h 47, le 24 janvier 2023

Retour en haut