Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban-Israël

La Finul préside une réunion tripartite à Ras Naqoura


La Finul préside une réunion tripartite à Ras Naqoura

Un véhicule de la Finul près de Kfar Kila au Liban-Sud, le 1er septembre 2019. Photo AFP

Le commandant en chef de la Finul, le major-général Aroldo Lázaro, a présidé jeudi une réunion de routine avec des officiers des armées libanaise et israélienne au quartier général de la force internationale à Ras Naqoura, dans le cadre des négociations en cours sur la frontière maritime entre les deux pays. Au début du mois, le président libanais Michel Aoun avait affirmé que ces négociations étaient "dans leur phase finale" et l'émissaire américain Amos Hochstein devrait bientôt soumettre sa proposition pour résoudre le différend entre les deux pays.

Pendant la réunion de jeudi, le major-général Lázaro a rappelé que le Conseil de sécurité des Nations unies, en renouvelant le mandat de la Finul en août, avait souligné l'intérêt de ces entretiens réguliers. "La résolution 2650 (renouvellement du mandat des Casques bleus) a réitéré l'importance du mécanisme tripartite, exhortant fortement les parties à faire un usage constructif et élargi de ce forum", a-t-il souligné.

L'armée libanaise a affirmé jeudi dans un communiqué que "la partie libanaise a abordé les attaques israéliennes quotidiennes et répétées contre la souveraineté libanaise par voie terrestre, maritime et aérienne, et réaffirmé l'engagement du Liban envers la résolution 1701 (destinée à mettre fin à la guerre de 2006 entre le Hezbollah et les forces israéliennes) et toutes ses implications". L'institution militaire a également appelé les Nations unies à "exercer une pression maximale sur l'ennemi israélien afin de mettre un frein à ses pratiques hostiles". 

Depuis 2006, la Finul entretient une présence importante avec une moyenne de plus de 11 000 Casques bleus au Liban-Sud. Cette année, le renouvellement du mandat de la Finul a provoqué des remous au Liban, le Hezbollah et ses alliés dénonçant les modifications apportées aux prérogatives de l'ONU dans le Sud, qui accordent une plus grande liberté de mouvement à la force de maintien de la paix. La Finul a précisé qu'elle continue de coordonner ses mouvements avec l'armée libanaise, même lorsqu'elle n'est pas physiquement accompagnée par les militaires.


Le commandant en chef de la Finul, le major-général Aroldo Lázaro, a présidé jeudi une réunion de routine avec des officiers des armées libanaise et israélienne au quartier général de la force internationale à Ras Naqoura, dans le cadre des négociations en cours sur la frontière maritime entre les deux pays. Au début du mois, le président libanais Michel Aoun avait affirmé que...